Light
Dark
Bas/Haut

Sagesse astrebrumienne

Sagesse astrebrumienne Brandw10
Jeu 30 Mai - 21:04
Je me suis surpris, dans certains de mes RPs, pour essayer de travailler l’éloquence de mon personnage — ça me force à étudier un logos que je ne saurais même pas effleurer dans mes rêves — à créer des proverbes en lien avec le lore d’Astrebrume.

N’est-il pas arrivé que vos personnages sortent des expressions « bien de chez eux » parfois ? N’hésitez pas à les partager.

En attendant, je vous propose modestement celles-ci :

« À vouloir manger deux dattes d’un coup, on risque de s'étouffer. »

Proverbe aramilan, variante du proverbe perse « on ne tient pas deux pastèques dans une seule main » ou, plus généralement, « qui trop embrasse mal étreint ». Je l’ai trouvé curieusement en accord avec la mentalité aramilane, à ne pas se précipiter et, dans une certaine mesure, à enjoindre autrui à faire une chose à la fois (et lentement, LOL issou10 ).

---

« Les Pyramides de Saleek ne se sont pas construites en un jour. »

Bon, assez facile, celle-là. Variante du très célèbre « Rome ne s’est pas faite en un jour. ». Là aussi, je dirais que c’est un proverbe typiquement aramilan qui invite à la patience, peut-être ?

---

« Le peuple du désert tamise les mots comme il tamise le sable. »

Celui-là, je l’ai sorti lors d’un RP avec Seraphah. Je me suis imaginé un dicton qui vante la capacité des peuples nomades d’Aramila de discerner les rumeurs infondées des faits véritables. Je ne sais plus comment j’en suis venu à cela, mais je voulais peut-être souligner la capacité, pour Sylas, d’avoir des informations de choix là où d’autres n’en ont pas (le principe d’un chef d’État bien informé ?).

---

« Wallah j’le jure sur l’Ahad de Sancta ! »

Bon, allez, je me confesse : c’était pour sortir cette connerie que j’ai créé ce sujet. Variante du célèbre « WALLAH SUR L’CORAN D’LA MECQUE J’AI RIEN FAIT MONSIEUR L’PROFESSEUR ! ».

J’imagine ce dicton vomi par des condamnés à mort sous l’empire de l’Église à l’époque de l’Âge noir afin d’éviter le châtiment qui les attendait. L’on raconte, d’ailleurs, que les chercheurs en histoire n’ont pas encore abouti à un consensus sur le terme « Wallah », qui appartient probablement à un isolat enseveli sous les âges.

---

Et vous, avez-vous des tranches de sagesse astrebrumienne à partager ?
Ven 31 Mai - 18:41
Très bonne idée!
Je pense en avoir sorti deux ou trois, mais à défaut de les mettre de côté, c'est noyé...

Avec Ellendrine, je sais m'être déjà écriée "Démêka!" en clin d'oeil direct à "Eurêka!", mais en reprenant Demephor, le dieu du savoir.
Sam 15 Juin - 10:36
Seconde fournée :

Il faut rendre au Régent ce qui appartient au Régent.

Variante du célèbre « Il faut rendre à César ce qui est à César ». Vous connaissez la version longue :

Il faut rendre au Régent ce qui est au Régent ; et aux Douze ce qui est aux Douze.

Je pense que, si cette citation venait à paraître en RP, elle se passera de commentaires.

---

Si un individu peut mesurer l’Arbre-Dieu, alors l’Arbre-Dieu peut aussi servir à mesurer l’individu.

Variante de la règle de Wittgenstein : « si vous vous servez d’une règle pour mesurer une table, alors vous pouvez vous servir de la table pour mesurer la règle. »

Ici, j’ai choisi l’Arbre-Dieu car son rôle est unanime et indiscutable, et l’idée du proverbe est le suivant : celui ou celle qui remet en question la raison d’être de l’Arbre-Dieu en dit plus sur ses opinions que sur sa connaissance d’Uhr elle-même.

En résumé, ce proverbe est là pour rappeler que ce n’est pas parce que quelqu’un émet un avis sur une personne ou sur une chose que cet avis est objectif, sage, etc.

---

Du plus petit grain de sable à l’extrêmité des Deux Griffes, partout où le vent souffle, tu dois te laisser porter.

Encore une référence à Aramila, n’est-ce pas ? :) J’imaginais ce proverbe assez en accord avec la sagesse nomade du peuple Aramilan qui critiquerait une certaine forme de sédentarisme, d’immobilisme, etc. Une invitation à l’exploration, tant matérielle que spirituelle.

---

Les sables les plus mouvants font les mangroves les plus résilientes.

Celui-là est peut-être contestable, puisque les mangroves ne poussent pas vraiment dans des sables mouvants (mais dans des sols qui ont des propriétés similaires ?).

Je pensais à un extrait de sagesse aramilanne qui invitait à ne pas avoir peur de la difficulté et que celle-ci renforçait.