Light
Dark
Bas/Haut

3. Science

3. Science Brandw10
Mer 4 Mai - 16:44

Science

Ingénierie, médecine, Myste et technologie antique

Aux quatre coins d’Uhr, sciences et idéologies sont souvent étroitement liées. Parfois, il s’agit de montrer à son voisin que nos idées et nos savants sont les meilleurs, parfois, il s’agit de vanter un mode de vie plus humble qui ne s’embarrasse pas des tourments apportés par une révolution industrielle.

Ici, on s’éclaire à la bougie, mais là-bas, on connaît le néon. Vous l’aurez compris : les technologies se sont répandues de manière très disparate et il y en a pour tous les goûts.

Les comparatifs suivants devraient vous aider à vous représenter en quelques mots le niveau technologique de chaque faction :

Correspondances technologiques:

En plus de la technologie connue à travers Uhr, il existe de nombreux mystères planant au-dessus et parmi les ruines que l'on peut trouver en dehors du continent. Dans la Brume gisent encore des prouesses de technologie antique qui laissent les experts sans voix et ne cessent, à chaque découverte, d'émerveiller et d'effrayer la communauté scientifique. Médecine, ingénierie, et même psychologie, tant de domaines sur lesquels ceux que l'on appelle communément les « Anciens » semblent avoir été en avance de plusieurs siècles par rapport aux derniers progrès techniques réalisés par Epistopoli. Une véritable source de crainte pour l'Église qui s'échine à rappeler ses voisins à la raison : si cette civilisation a péri, ce n'est peut-être pas sans raison, alors peut-être faudrait-il ne pas l'imiter et laisser oublié ce qui devrait être... oublié.
Lun 3 Oct - 16:02

Ingénierie

Harder, better, faster, stronger

Opale

Si Opale est un titan alors le Myste est son sang. Ce carburant miraculeux circule partout dans la Cité, dans ses lumières, dans ses machines, dans sa musique et ses arts, à travers ses véhicules et ses routes magnifiques, dans le sang des malades ou encore même dans son agriculture, Opale est entièrement addict à cette source d’énergie. Le Myste pouvant être utilisée pour générer encore plus de Myste, il est vu comme une énergie miraculeuse ouvrant la voie vers une rentabilité sans fin, et est ainsi une des raisons du succès économique retentissant d’Opale ces dernières décennies. Imaginez une industrie dont vous supprimez tous les coûts liés aux dizaines d’énergies qui y sont utilisées ? C’est un rêve capitaliste auquel même Epistopoli ne peut prétendre.

Le Myste est un carburant puissant, instable, à manipuler avec précaution. Il est naturel qu’Opale soit réputée pour son nombre record d’accidents, que ça soit domestique ou industriel, lié à cet or bleu : si vous manipulez mal une pile à Myste, si un défaut de fabrication l’a rendu instable ou a entrouvert son capot, ou encore si vous lui faites subir de trop grands chocs à répétition, soyez sûr qu’elle vous pétera entre les mains lorsque vous vous y attendrez le moins et que ces mains en question ne vous seront pas rendues intactes. Vous pouvez étendre ces inquiétudes à l’ensemble du secteur technologique d’Opale. Lorsqu’on base l’entièreté de sa civilisation sur ce fluide issu de la menace la plus pesante qui plane sur le genre humain, vous savez que la priorité de vos dirigeants n’est pas votre sécurité.

Xandrie

Vassale d'Opale, Xandrie dispose d'une version inférieure, rudimentaire, des prouesses technologiques prêtées par sa maîtresse. Elle n'a ni le savoir-faire, ni les ingénieurs nécessaires pour produire ses propres recherches et perfectionner ses technologies, on peut ainsi affirmer que sans l'intervention colonisatrice d'Opale, Xandrie ne serait guère plus développée qu'Aramila. C'est un fait dérangeant qui fait grogner les xandriens, et ils sont de plus en plus nombreux à rêver d'une autonomie scientifique et énergétique.

Les balbutiements de l'industrie font rêver les xandriens, mais malheureusement, ils sont rarement maîtres des usines implantées sur leur territoire, souvent gérées par Opale. Malgré tout, les xandriens voient leurs modes de vie changer à une vitesse ahurissante. Ils se déplaçaient en charrette, il y a seulement dix ans, et aujourd'hui voici les premiers véhicules motorisés qui arrivent ! Cette fulgurante révolution industrielle, forcée par Opale, fait des heureux… mais aussi beaucoup de sceptiques. Que deviennent nos traditions ?

C'est sur le territoire xandrien qu'est collectée la Brume, raffinée en Myste avant d'alimenter la gourmande Opale. Dans un sens, toutes ces mines, exploitées par des investisseurs opalins, pourraient constituer un moyen de pression formidable sur la puissante Opale, si Xandrie parvenait à faire siennes les méthodes complexes d'extraction et de raffinement.

Epistopoli

Le monde industriel d’Epistopoli est vertigineux. On y fabrique tout : du mobilier, de la nourriture, des jouets, des armes, des médicaments, le tout dans des quantités formidables, parfois même en surplus. Dans la Haute-Ville, et même dans la Basse-Ville pour les produits de première nécessité, il est indéniable qu’on est déjà rentrés dans l’ère de la consommation de masse. L’abondance générée par cette industrie tentaculaire est due aux progrès galopants de la chimie, de la physique et de la mécanique, qui produisent aussi bien des résultats théoriques révolutionnaires que des applications pratiques toujours plus efficaces !

C’est bien normal, car le progrès technologique est l’idéal dont découle toute la civilisation epistote. Les savants et les inventeurs sont vénérés et érigés en célébrités, on les finance grassement pour que leurs compétences ne soient pas gâchées. Des zeppelins qui parcourent paisiblement le ciel, des tours incroyables qui défient les dieux, des néons lumineux qui décorent la nuit, promenez vous dans la Haute-Ville et vous ne cesserez pas d’être époustouflé par la réussite des savants epistotes. Les visiteurs issus de contrées lointaines sont souvent paralysés de stupeur, d’émerveillement, ou encore de terreur, devant les merveilles de la Haute-Ville : un phénomène bien connu que l’on nomme ici “Extase du barbare” ! Vous trouverez des inventions révolutionnaires dans tous les coins, à toute échelle : du petit ingénieur amateur qui bricole son grille-pain personnel au génie médiatique qui imagine de nouveaux procédés de raffinage pétrolier au petit-déjeuner, les grands cerveaux sont légion…

Mais évidemment, ils ne sont pas répartis équitablement dans la mégalopole. Les énormes rouages de l’industrie broient la classe ouvrière, qui peine à trouver sa lumière dans l’environnement toujours plus métallique et pollué qu’est la Basse-Ville. Bien qu’ils aient généralement accès au nécessaire pour subvenir à leurs besoins vitaux et au traitement de leurs petits bobos, ils n’ont guère plus, et ne profitent que d’une infime fraction de la qualité de vie qu’on trouve en Haute-Ville. On leur demande de travailler à des cadences infernales et on n’écoute que très peu leurs suppliques, car celles-ci reviendraient à freiner les progrès fulgurants de la cité. Et on n’insistera jamais assez là-dessus : le progrès technologique, pour Epistopoli, est au centre de chaque décision, et la vie humaine n’a de valeur que lorsqu’elle nous conduit à nous extasier devant des avancées scientifiques majeures.

Parler de la technologie epistote sans parler de son armée serait une hérésie. Les troufions sont équipés d’une arme à feu semi-automatique ainsi que d’une armure légère et pourtant étonnamment résistante, grâce à la découverte récente d’un matériau comparable à notre kevlar, très à la mode, qui absorbe bien les chocs. Certaines sections de l’armée comprennent des ingénieurs experts en explosifs, ou encore des artilleurs spécialistes en balistique. On se retrouve avec une cité protégée par une batterie d’artillerie soutenue par une armée entraînée et suréquipée, et on se retrouve bien en peine d’imaginer quelle force de ce monde serait capable de percer ses défenses…

Aramila

Aramila a toujours été réputée pour son impressionnant retard technologique. Ici, on se chauffe au feu de bois, on s’éclaire à la bougie, on se déplace en charrettes et on travaille en utilisant notre corps, nos bêtes et nos outils rudimentaires. Il n’existe aucune forme d’industrie : tout est manufacturé, unité par unité, par des artisans spécialisés utilisant des méthodes qu’on peut qualifier poliment comme étant “d'un autre temps”. Les cultures des fermiers sont vulnérables aux caprices du climat, et c’est l’une des dernières régions très peuplées du monde où on assiste encore régulièrement à des périodes de famine.

Ce retard ne fait absolument pas complexer les aramilans. Très peu ont la volonté de se mettre au niveau des autres factions, et ceux-là sont souvent ostracisés. La volonté de simplicité y est une idéologie à part entière, et les visiteurs extérieurs vantant leurs prouesses technologiques et leur éclatante science sont vus comme des perturbateurs, des provocateurs voire des envahisseurs. Il ne faut pas croire que l’aramilan moyen est bête et réfractaire aux sciences : il est juste désireux de conserver la pureté de son mode de vie simple, resté proche de la nature et des Dieux.
Lun 3 Oct - 16:05

Médecine

Montre moi tes entrailles, je te dirai qui tu es

Opale

Lorsqu’on évoque l’obsession d’Opale pour la Brume, la médecine ne fait pas exception ! La Cité aux Mille Lumières abrite une quantité sidérante d’écoles de médecine rivales, aux méthodes très différentes, certaines qu’on pourra qualifier d’assez classiques et proposant une approche tout à fait “epistote” bien que moins développée, et d’autres, majoritaires, convaincues que les propriétés de la Brume peuvent et doivent être domptées dans l’idéal de proposer un remède universel, apte à guérir n’importe quelle blessure ou maladie grave, par l’injection de micro-doses de Myste dans l’organisme. Ces injections portent le doux nom de “Panacée”. L’idée peut alarmer voire choquer les visiteurs extérieurs d’Opale, mais force est de constater qu’elle produit des résultats scandaleusement encourageants, contrebalancés par des décès et des mutations -les “effets secondaires”. Notez que la Panacée est réservée pour le moment aux cas les plus désespérés, aux cas extrêmes. On essaye par ce biais de faire repousser des membres, de détruire des cancers, de restaurer une santé mentale ravagée. Mais si vous avez la grippe ou une petite indigestion, la médecine opaline est parfaitement apte à vous soulager sans vous transformer en monstre.

En dehors de cette médecine à base de Myste, la profusion d’écoles rivales entraîne une multitude de pratiques différentes de la médecine traditionnelle. Nous avons une sorte de juste-milieu entre la rigueur et l’encadrement d’Epistopoli, et la variété des disciplines proposées par Aramila. Mais la Médecine n’est pas la priorité numéro un des financements du Magistère, il est ainsi difficile pour un médecin de gagner justement sa vie, à moins de cibler uniquement une clientèle haut de gamme. Il faut donc garder en tête que se faire soigner à Opale est particulièrement cher et que si vous ne roulez pas sur l’or, vous devrez revoir à la baisse vos exigences concernant votre praticien. Mais si vous cherchez bien, vous trouverez probablement quelques médecins compétents qui acceptent de soigner les pauvres ?

Xandrie

Opale a exporté de nombreux savoirs à Xandrie, et la médecine n'en fait pas partie. Si vous vous intéressez à cette science, alors Xandrie est sûrement le pire endroit où la pratiquer. Les pseudo-sciences ont pignon sur rue, n'importe qui peut se déclarer herboriste ou acupuncteur, et contrairement aux joyeux guérisseurs offerts par la bienveillante Aramila, Xandrie vous proposera essentiellement des escrocs et des vendeurs de rêve qui profitent de la misère ambiante.

Si vous êtes chanceux, peut-être rencontrerez vous un médecin xandrien qui a eu l'honneur de faire ses études à Opale, et a décidé de rentrer au pays pour une raison ou pour une autre. Encore une fois, faites tout de même attention aux arnaques…

Epistopoli

La science médicale est prise très au sérieux à Epistopoli, les qualifications pour la pratiquer légalement sont exigeantes, et absolument obligatoires. C’est ici que vous trouverez les médecins les plus compétents du monde, ainsi que ceux qui font le plus vite progresser leur discipline. L’anatomie humaine est déjà largement explorée et comprise, on reconnaît l’importance de la stérilisation et de la désinfection, les meilleurs chirurgiens sont de véritables artistes capables de relever des challenges médicaux dignes de ceux de notre monde, les analyses sanguines se montrent performantes, et nous assistons à la naissance des premiers vaccins. La chimie ayant fait des progrès phénoménaux en parallèle, les médicaments que vous consommez ici sont le fruit d’une industrie pharmaceutique naissante, encore peu encadrée, mais extrêmement motivée à vous sauver la vie et à prendre votre argent.

Le Grand Sapiarque investit des sommes colossales dans la médecine, organisant d’énormes colloques de sommités, dans le but d’enrayer la propagation des maladies liées à l’industrie qui pourraient entraver la croissance de la Capitale des gros cerveaux. Effectivement, malgré l’élégance de la médecine epistote, la ville elle-même s’est développée si vite qu’elle n’a pas pris la peine de s’assurer que l’environnement qu’elle générait était bien sain pour sa classe populaire. Il existe ici d’atroces maladies respiratoires et de peau qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Depuis quelques décennies, une nouvelle discipline mystérieuse, la psychanalyse, a vu le jour. Elle prétend rentrer dans votre cerveau par les mots afin de vous comprendre et de vous aider à dépasser vos traumatismes et vos afflictions mentales. Charlatanisme ou Révolution ? Le temps nous le dira.

Aramila

De grandes quantités de charlatans œuvrent autour d’Aramila, pratiquant des disciplines qu’on qualifierait dans notre monde de pseudo-sciences. Cependant, dans cette montagne d’ivraie, se trouve indubitablement du bon grain, certains praticiens tirant vraiment leurs pouvoirs de sources mal comprises notamment liées à leur connaissance de la Brume. Soyez prudents cependant, si la plupart de leurs rituels sont bénéfiques ou parfaitement inutiles, vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur des patriciens vicieux qui voudront vous extorquer votre argent ou pire encore.

On utilise davantage le terme “guérisseur” que “médecin” pour désigner les personnes aptes pour prodiguer des soins. La médecine qu’on pourrait qualifier de “sérieuse”, celle qui se base sur des faits et des diagnostics, est ici très rudimentaire, les anatomistes connaissent essentiellement l’extérieur du corps humain et la compréhension de l’intérieur n’est pas encore exhaustive. Les chirurgiens pratiquent souvent dans des conditions sanitaires déplorables et manquent de connaissances solides : la chose la plus terrifiante à laquelle un aramilan malade peut être confronté, c’est de finir sur le billard, à la merci d’un scalpel amateur, sous des plantes psychotropes en guise d’anesthésie ! Les médicaments sont des préparations à base de plantes qui soulagent vos maux de têtes et ralentissent les infections, mais oubliez l’idée de survivre à des cancers ou à des virus trop virulents.
Lun 3 Oct - 16:15

Myste

Énergie magique instable

Définition

Ce mystérieux carburant suscite autant de convoitises que de polémiques. Miracle pour les uns, épée de Damoclès pour les autres, il est le sang d’Opale et à moindre mesure de Xandrie. Avant de nous forger un avis sur le Myste, il vaudrait mieux d’abord savoir ce que c’est et comment ça fonctionne…

Le Myste est un superfluide, c’est-à-dire un liquide dont le coefficient de viscosité est égal à zéro. Sa couleur bleue rayonnante caractéristique le rend aussi bien hypnotisant qu’inquiétant ! Chimiquement, il réagit avec tout : il modifie passivement la structure moléculaire des matériaux avec lesquels il est au contact, suivant une logique encore très mal comprise, ce qui le rend imprévisible. Aucun matériau fiable n’a encore été découvert pour le contenir en toute sécurité, il est donc recommandé de régulièrement changer les récipients dans lesquels il est utilisé.

Extraction et production

Pour produire du Myste, il faut condenser de la Brume à très basse température dans des raffineries (la Brume a plusieurs états et les Nebulas peuvent naturellement passer de l'état gazeux à solide, mais jamais liquide). C'est de cette façon qu'on lui donne ses facultés de superfluide supraconducteur, permettant de générer de l’électricité en la mêlant à des métaux spécifiques comme le zinc, le cuivre… L’énergie produite peut alors être utilisée pour produire davantage de Myste. Pour les techniciens, cela signifie que le rendement du Myste est supérieur à un, et ce fait viole le premier principe de la thermodynamique. Les savants s’arrachent les cheveux pour comprendre comment c’est possible, mais les industriels en sont très contents, cela signifiant pour eux un accès à une source d’énergie inépuisable, autosuffisante et quasiment gratuite.

Toutefois, cette caractéristique incroyable n'empêche pas l'extraction du Myste de perdurer dans les mines où il est puisé. Facteur de croissance exponentielle, ce dernier est essentiellement extrait des mines de Brume de Xandrie pour être envoyé dans les raffineries opalines à proximité. Les investisseurs d'Opale exploitent donc sans vergogne cette ressource naturelle qui a lentement fini par rendre envieuses les populations locales, les amenant à payer à très haut prix l'essence sortie des raffineries, implantées dans leur propre pays. Epistopoli, pour sa part, refuse catégoriquement d’entendre parler du Myste pour ses installations, a rendu son usage illégal, et lui préfère des sources d’énergie plus fiables et physiquement explicables, la nature anti-scientifique du Myste le rendant extrêmement périlleux à contrôler. Quant à Aramila, leur retard technologique ne leur permet tout simplement pas d’envisager cette option, qui est de toute façon considérée comme hérétique par l’Église.

Usage

Dans la vie quotidienne, les Opalins utilisent le réseau de Myste issu de leurs centrales pour alimenter leurs habitations, et des piles à Myste pour leurs véhicules et leurs divers appareils portatifs. Ils sont familiers de cette étrange énergie, mais sont peu nombreux à connaître des détails sur les procédés de production. Ce sont des secrets précieux, jalousement gardés par les industriels opalins, et vous pouvez même vous faire tuer si vous en savez trop… ou gagner beaucoup d’argent si vous vendez ces secrets aux bonnes personnes !

Cette énergie, mal comprise et omniprésente à Opale et en développement à Xandrie, présente des risques incommensurables si mise entre de mauvaises mains. Les erreurs de manipulation du Myste ne pardonnent généralement pas. Être exposé à du Myste non conditionné en pile peut, aléatoirement, gravement vous blesser, vous faire muter, vous faire développer des maladies incurables… ou vous tuer. Les accidents domestiques et industriels liés au Myste sont très nombreux, car le peuple sous-estime beaucoup à quel point cette énergie est imprévisible, et Opale retient volontairement des informations la concernant afin de ne pas donner du grain à moudre aux sceptiques du Myste.

Le Myste doit être manipulé avec précaution. N’en buvez pas. N’en touchez pas. N’ouvrez pas les couvercles étanches des piles et des batteries à Myste. Si un appareil fonctionnant au Myste se retrouve endommagé, jetez-le dans les bennes prévues à cet effet. Si vous vous êtes trouvé en contact avec du Myste, isolez-vous puis appelez un médecin ainsi qu’un représentant des autorités opalines. Si vous constatez des mutations corporelles suite à une exposition au Myste, ou si vous pensez perdre connaissance, ou si vous avez l’impression qu’une force prend possession de vous, veuillez faire un geste citoyen en terminant vous-même votre vie.

Le Myste est un miracle, mais on ne rigole pas avec le Myste.
Lun 3 Oct - 16:16

Cristaux

Héritage d'une civilisation avancée

Explications

Les ruines de l’ancienne civilisation, plongées dans la Brume, offrent une profusion vertigineuse de mystères à éclaircir. Nos ancêtres semblaient posséder des connaissances qui nous sont pour l’heure parfaitement obscures. Si nous pouvons parfois deviner par leurs aspects à quoi pouvaient servir les technologies que l’on retrouve au-delà des frontières du monde connu, nous sommes pour l’heure incapables de comprendre leur fonctionnement profond.

Les Cristaux sont des concentrés d’énergie, omniprésents dans les appareils retrouvés dans les ruines. Nous ne savons ni comment ils étaient créés, ni comment ils fonctionnaient, mais ils semblaient être employés à large échelle pour produire de l’énergie, chauffer, refroidir, éclairer l’ancienne civilisation et plus encore. Il existe dans les ruines des cristaux toujours en activité, qui alimentent des machines ou des petits appareils, ou qui servent des fonctions plus exotiques et incompréhensibles.

Observations scientifiques

De nombreuses tentatives de rétro-ingénierie ont été conduites sur les Cristaux et aucune ne nous a vraiment aidés à percer leurs secrets. Voici un aperçu de ce qu’on sait, ainsi que de quelques théories intéressantes :

Briser un Cristal est incroyablement difficile. Lorsqu’on le fait, un liquide de nature inconnue s’évanouit dans l’air et le réceptacle redevient un vulgaire caillou ayant l’apparence d’un verre opaque très résistant.

La Brume ne réagit pas à la présence des Cristaux, et vice-versa. On sait cependant que plus la Brume est dense, et mieux les ruines qu’elle abrite sont préservées.

Nos ancêtres exploraient des modes de communication autres que la parole. Il a été déterminé, par la traduction de vieux textes, qu’ils avaient développé un mode de télépathie en utilisant les Cristaux. Ils utilisaient également les Cristaux comme banques de données, mais nous sommes bien sûr incapables de les décrypter...

Il a été signalé, dans certaines ruines particulièrement denses en Brume, que les Cristaux ramenaient parfois les morts à la vie sous forme de zombies pourvus d’éléments mécaniques. Ce phénomène est, à ce jour, peu connu, on ne sait pas s’il s’agit d’un délire de survivants traumatisés ou d’un réel problème.

Les données basiques des Cristaux (tailles, poids, forme…) ramenés par les Explorateurs de la Brume ont toutes été soigneusement compilées à travers des rapports confidentiels, entreposés à Epistopoli. Curieusement, pour un même Cristal, ces données peuvent varier énormément selon les appareils de mesure et la technologie utilisée.

Des théories sérieuses supposent que les Cristaux ne sont pas présents sur trois, mais quatre dimensions, et qu’on serait donc actuellement incapables de nous en faire un aperçu entier en utilisant seulement nos sens. Cela expliquerait pourquoi la forme ou encore la masse de certains Cristaux semblent incohérentes et faussées, comme si nos mesures ne prenaient pas en compte leurs parties inaccessibles à nos sens.

Les Cristaux semblent agir comme des appareils connectés à la fabrique de la Réalité, et peuvent intervenir directement dessus en exécutant ce pour quoi ils ont été programmés. Ils sont aptes à modifier localement certaines lois physiques, à générer ex nihilo de la matière, à altérer l’espace-temps et à modifier spontanément des quantités d'énergie. Nous n’avons aucun indice sur la façon qu’ont utilisé nos ancêtres pour réaliser une telle prouesse.

On doit ces connaissances aux savants d’Epistopoli, qui se démènent pour percer les secrets de ces objets aux propriétés ahurissantes. Les explorateurs epistotes sont invités à se ruer sur tous les appareils à Cristaux qu’ils peuvent trouver et à les ramener pour études, et peuvent recevoir des primes exorbitantes lorsque leurs trouvailles conduisent à des découvertes majeures. Epistopoli s’est fait une spécialité de mettre à sac les ruines de l’ancienne civilisation, obsédée qu’elle est d’en comprendre les technologies et la société !

En général, particulièrement en dehors d'Epistopoli, les cristaux sont extrêmement rares en Uhr. On en rencontre essentiellement comme source d'alimentation pour du matériel hautement expérimental, souvent à usage unique car lorsqu'un cristal montre des défaillances ou lorsqu'il ne fonctionne plus, il est très difficile à remplacer dans des délais raisonnables, et notre incompréhension de cette technologie rend toute réparation impossible...