Light
Dark
Bas/Haut

Fiche de lieu : Opale

Fiche de lieu : Opale Brandw10
Sam 6 Aoû - 13:50

Opale

Cité aux Mille Lumières

Loin du vrombissement permanent des machines epistopolitaines, Opale n'en est pas moins une fourmilière aux longues artères alimentées par les voitures, les passants et les marchands qui s'y pressent. Étrange cité que voilà, bien plus lumineuse que sa consoeur et pourtant moins polluée, moins inscrite dans le futur, mais plutôt dans le présent. Un présent illustré par Myste, la technologie qui fait fonctionner la Cité aux Mille Lumières et lui permet de ne pas empoisonner son air, ni ses habitants... en apparence. Bien que l'on sache encore peu de choses sur cette source d'énergie fabuleuse, on l'utilise à toutes les sauces depuis plusieurs décennies, depuis son industrialisation massive après la disparition de Dainsbourg, depuis que les contrats ont été signés avec Xandrie et que les raffineries et mines s'y multiplient.

La richesse apparente de la cité n'est pas uniquement due à son carburant merveilleux et économique, ni à sa mainmise sur le réseau énergétique xandrien, mais bien à son sens du commerce. Si l'on vous dit que les habitants de cet endroit là ne pensent qu'à s'enrichir, ce n'est pas un mensonge et le rêve opalin est partagé par une vaste majorité de la population ; ceux qui n'y croient pas n'y reste pas longtemps généralement et les conspirateurs, les lanceurs d'alerte ne font pas non plus long feu. Bâtie sur le sang, le vol, la corruption, il est peu étonnant que la ville soit aussi peu sûre, dévorée par la Pègre, en grande partie contrôlée par les Sept Familles. Ici, mieux vaut éviter de se faire des ennemis, à moins d'être sûr de pouvoir surveiller ses arrières et rendre coup pour coup. Car on n'hésitera pas à faire du chantage, à menacer vos proches, à attaquer vos commerces pour vous faire plier et devenir un simple prestataire du véritable boss local.

La Tour d'Opale

« Elle tutoie les cieux et jumelle le Phare; Symbole de puissance et de grandeur, ses entraines sont les organes politiques de cette ville. Mais la couche albâtre ne suffit pas à dissimuler la noirceur de ceux qui y résident ; on l'appelle la Tour d'Opale. » Gigantesque palais segmenté en plusieurs tours se jouxtant, comme se supportant l'une l'autre, la Tour d'Opale est aussi le nom de la plus haute d'entre toutes, d'où préside le Conseil. C'est ici, dans cette construction labyrinthique en hauteur que l'on peut retrouver le gratin de la ville : des marchands richissimes se réunissant dans les grandes salles de réunion aux halls dans lesquels déambulent les nobles, à la recherche d'interlocuteurs, d'informations ou simplement là pour toiser leurs ennemis.  Ce château est grand, si grand que certaines ailes sont pratiquement à l'abandon et que l'on ne se souvient plus pourquoi on l'a bâti ainsi. Certes, il abrite les appartements des conseillers et loge quelques fois des membres des Familles, mais il semblerait que son architecture soit davantage une énième preuve faite au monde de l'opulence de la Cité aux Mille Lumière. Un chef d'oeuvre qui n'est pas sans coûter une fortune en rénovation et que l'on dit propice à dissimuler de bien sombres histoires, dans les parties les moins utilisées et éclairées de l'infrastructure...

Le Magistère

Cet endroit n'a pas été conçu par un esprit sain et son aspect n'est pas là pour évoquer, comme la Tour d'Opale, la fortune de ceux qui s'y trouvent. Pour cause, il s'agit du complexe dans lequel sont réalisées toutes sortes d'expériences. Nommé Magistère par son premier directeur, qui étudiait les propriétés de la Brume en pensant qu'il s'agissait alors d'une entité occulte, le laboratoire est segmenté en trois grandes parties, chacune dédiée à un domaine de la recherche. Son aménagement est extrêmement compartimenté de sorte à ce que ceux qui y travaillent ne se côtoient pratiquement jamais et n'aient pas la moindre idée de la finalité de leurs recherches. Sorte de grosse usine où l'on réalise des expérimentations à la chaîne, le Magistère abrite plusieurs « unités de recherche » qui sont effectivement soit des cellules cloisonnées, soit l'équivalent laborantin de chaînes de production. Contrairement au reste d'Opale, le Magistère est étroitement surveillé par un régiment de gardes surentraînés, les Tartares, possédant chacun un Nascent, sorte d'arme mise au point à partir d'une Nebula cristallisée, permettant d'utiliser son pouvoir sur un objet.

Évènements

An 1 à 37 - Les premières lueurs d'Opale  

La ville sort de terre, à la base petit comptoir commercial situé sur la côte et faisant essentiellement le lien entre Aramila et Dainsbourg. C'est naturellement un endroit où l'on trouve aisément des épées à louer le temps d'un voyage ainsi qu'une étape obligée pour les équipages de marins souhaitant refaire le plein de vivres. Trente-sept ans après, la cité marchande fleurit et un gouvernement d'oligarques est formé à partir de l'alliance des chefs d'entreprise les plus influents. Opale est ainsi créée et est directement gouvernée par les pères et mères des Sept Familles

An 443 - Contestation des nobles  

Jugé oppressant et injuste, le gouvernement est ouvertement contesté par les nobles ne faisant pas partie des Sept Familles. Face à un risque de faillite, celles-ci décident de laisser la place de chef d'état à un Conseil élu par les aristocrates.

An 896 à 1143 - Opale face à l'Âge Noir  

Réfractaire à l'idée de laisser la religion dicter entraver sa gouvernance, notamment avec la montée des élites Strigoï mal perçues par Dainsbourg, Opale refuse de se plier à l'inquisition et condamne toute forme de répression sur ses citoyens scientifiques ou Portebrumes. Elle décide toutefois de ne pas accepter de réfugier pour conserver une entente cordiale avec le Saint Siège.

An 1646 - Création du Magistère  

Après plusieurs siècles de désaveu global vis à vis du Panthéisme, Opale se déclare officiellement comme un un état laïque. Cette annonce est accompagnée de la création d'une subvention pour la recherche et de la création du Magistère. On considère que ce serait à partir de cette année que les expéditions secrètes dans la Brume auraient commencé.

An 1780 - Opale dévoile ses Nascents et son Myste  

Après plus d'un siècle de recherches, le Magistère commence à donner des résultats. Créé à partir de Nebulas, les Nascents sont exposés au public et les premiers modèles sont mis aux enchères. Le laboratoire décide de renforcer sa sécurité en dotant chaque soldat Tartare d'une arme mystique. Quelques années après, c'est au tour du Myste de voir le jour ; car la matière première manque cruellement, les investisseurs d'Opale séduisent le Roi Dynaste avec la technologie et parviennent à racheter des mines xandriennes à bas prix.

An 1870 - Après la Catastrophe  

Dainsbourg rayée de la carte, Opale décide de fermer ses frontières et met en place des solutions pour dévier le flux de réfugiés en direction de Xandrie. Bien que participant à l'Alliance, elle se limite à faire don de sa technologie et décide de considérablement augmenter sa production de Myste pour pouvoir en revendre à haut prix à Xandrie, désormais devenue dépendante de l'énergie. Les expéditions financées par le Magistère vont bon train ; il ne prend même plus la peine de les dissimuler.

Dim 29 Oct - 21:50

Ordre et criminalité

Complément de lieu

Dans la Cité aux Mille Lumières, ce sont les Sept Familles qui contrôlent la quasi-intégralité des transactions de biens et services, ce qui prévaut aussi bien pour ce qui se déroule à la lumière du jour que ce qui est tramé dans l'ombre. Contrairement à ailleurs, le crime est un sujet politique bien connu des membres du Conseil, de la Garde ou du Magistère ; il n'est donc pas systématiquement puni et les cas de corruption sont tellement répandus que c'en est devenu la norme. Les liens étroits que les barrons du crime entretiennent avec la noblesse d'Opale, quand ils ne sont pas directement sous leurs ordres, leur confèrent une protection à toute épreuve. Au point où bien souvent, si une société criminelle est percée à jour, c'est bien car celle-ci en entravait une autre d'une famille concurrence...

Parmi les Sept Famille, quatre sont particulièrement reconnues pour les réseaux criminels tentaculaires qu'elles supervisent, se partageant des pans entiers de l'économie d'Opale et concurrençant entre elles sur certains secteurs considérés comme « chauds ». Il est réputé que les métiers dans ces branches sont à la fois mieux payés, mais aussi plus dangereux car les familles ne lésinent pas sur les moyens, aussi légaux soient-ils, pour se mettre des bâtons dans les roues.

Ainsi les Brightwidge assoient depuis longtemps une autorité incontestable sur l'industrie du transport, qu'ils disputent depuis récemment avec les Reddington. Leur domination reste toutefois sans appel sur les réseaux logistiques de la capitale et les routes commerciales avec les autres cités, qu'elles soient terrestres, aériennes, maritimes ou fluviales. Il est de notoriété commune que lorsque des pirates d'Opale attaquent un navire marchand ou que lorsque des contrebandiers passent des marchandises, une part des bénéfices reviendra toujours aux Brightwidge.

De leur côté, les Von Arendt usent de leur influence dans la recherche scientifique pour obtenir des résultats quel qu'en soit le coût. Lorsqu'il s'agit donc d'obtenir de la matière première en leurrant des innocents dans des contrats juteux aux clauses obscures, en enlevant des va-nu-pieds dans les rues ou en faisant disparaître des individus gênants, c'est là qu'on les retrouve le plus. Bien qu'il ne s'agisse pas du crime le plus prééminent, il n'en demeure pas moins effrayant par sa nature. Pas étonnant donc que des histoires circulent depuis près d'un siècle sur les Enfourneurs qui rôdent dans les rues d'Opale tard le soir pour kidnapper des orphelins...

Enfin, lorsque l'on pense aux tavernes, bordels, salles de jeux et autres lieux de luxure et d'orgueil, il est difficile de ne pas évoquer leurs véritables tenanciers : les Cassandre. Si ces activités n'ont rien d'illégal, elles servent toutefois à la collecte d'informations que la famille revend au plus offrant. Des informations qui valent parfois plus d'une vie et c'est à peu près ce que les Cassandre sont prêts à mettre en jeu pour les conserver sous clé. On dit souvent que ceux qui tenter de dérober aux Cassandre n'ont pas peur de perdre leur vie ni celle de leur famille... et l'Histoire a prouvé cette triste réalité maintes fois.

Bien qu'essentiellement basé en dehors de la capitale, le marché des Ozwinfield y trouve sa plaque-tournante quand il s'agit de revendre le fruit de ses productions : non pas que de la nourriture, mais aussi de la drogue. Que celle-ci soit purement naturelle ou mélangée au Myste pour des résultats encore plus édifiants, mais aussi addictifs et mortels. Là, le crime s'étend et l'activité des Ozwinfield s'étend partout dans Uhr à travers une armée de distributeurs, ce qui en fait probablement l'un des acteurs les moins représentés localement, mais aussi le plus étendu et le plus influent. Qu'importe ce que les gens disent, tout le monde a son type de drogue et c'est ainsi que l'on se retrouve à déjeuner avec les puissants...