Light
Dark
Bas/Haut

Nouvelles d'Ainsi tomba Thédas

Nouvelles d'Ainsi tomba Thédas Brandw10
Mar 3 Jan - 19:05
Nous nous permettons de créer un sujet avec les nouvelles, si nous avons le droit - sinon, vous pouvez le supprimer sans ombrage de notre part, nous comprendrions :(

Mise à jour n°16
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Des vœux doucement murmurés...
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 50 comptes pour 47 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Peuple et de Hors-la-Loi, mais nous manquons cruellement d'Aristocrates et de Chantrie. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.


Traits de graphite et contours parfois incertains : Frère Génitivi n'est pas un artiste né mais son dévouement à vous livrer l'histoire la plus complète l'a poussé à reproduire en pleine page cette estampe, écho d'un temps étrange où l'on se souhaite les meilleurs voeux alors que l'on observe le pire... Mais le dessin est subtil, le dessin est beau : les étoiles se mêlent au soleil, le bleu danse son ballet avec le jaune, et l'on souhaite que le Créateur nous bénisse de Sa Lumière. Bénisse cet ouvrage de Sa Lumière.

Frère Génitivi est occupé ailleurs à ? 339841644.gif Parfait ! C'est le moment idéal pour vous souhaiter, cher forum partenaire, une très belle année 2023 ! 2254817699.gif  Pour nos voeux, nous vous souhaitons beau de joie, de satisfaction, de plaisirs RPGiques et une belle prospérité à votre forum, et espérons continuer au plus longtemps possible l'aventure à vos côtés ! 1454725167.gif

Prédéfini mis à l'honneur
xyc1.jpg
Nom : Niall Molony. Âge : 47-48 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation :  Chevalier-commandant de l'Ordre des templiers de Starkhaven, à la tête du Cercle de magie. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Libre.

« Personne n’ignore que je suis un ancien orphelin des rues de Starkhaven, accueilli ensuite par la Chantrie et reconnu si apte par le Créateur que j’ai réussi à atteindre à la plus haute des distinctions qu’un homme puisse espérer : Chevalier-commandant. Le reconnaît-on à mon mépris pour ces jeux politiques que mènent ces mages et ces templiers, qui filent droit face à moi mais ciblent mon dos de leurs jalousies ? Le reconnaît-on à mes manières peu distinguées, mes habitudes à ne parler que lorsque je le juge utile ? Le reconnaît-on à ma connaissance précise des rues de Starkhaven, à cette reconnaissance sans bornes que j’éprouve à l’égard de Sœur Silence ? Le reconnaît-on aux quelques boutades du Premier Enchanteur, taquin comme à son insatiable habitude, mais toujours assez malin pour le faire aux moments opportuns ?
Ou, finalement, est-ce à cause de cette étincelle au fond de mes yeux, réminiscence d’une colère enfouie sous la foi, née de toutes ces injustices et qui, un jour, viendra à se rallumer ? » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
fidvQxU.png
Nom : Yara Âge : 20-21 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humaine en apparence, mais demi-Elfe de naissance. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation :  Libre. Religion ou croyances : Libre, mais probablement aucune. État civil : Célibataire.

« La vie est dure dans le Bascloître mais elle n'en demeure pas pour le moins joyeuse. Yara aura grandi dans le manque de tout sinon de l'affection de Ielvin, son oncle, qui l'élève comme sa propre fille. Le petit duo n'est pas très populaire dans le quartier : considérés respectivement bâtarde et fauteur de troubles, ils vivent à l'écart des autres Elfes et pour une raison étrange ne restent jamais longtemps dans la même demeure. Afin de joindre les deux bouts, Yara aura vu son oncle rejoindre ses frères pour tremper dans des affaires pas très légales et les aura même de temps à temps aidés en faisant le guet ou en jouant les distractions. Aujourd'hui Yara fait indéniablement leur fierté, mais elle aimerait gagner envers Ielvin un peu plus d'indépendance même si elle est consciente que ce dernier n'a à cœur que ses intérêts.»  Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

La Compagnie du Chant des Rêves est une devanture. Il s’agit en réalité d’une confrérie de malfrats liés par la camaraderie et l’entraide – sans pour autant que ses membres n’aient des intérêts communs. On s’y protège sans pour autant s’entraider, et la principale règle est de ne jamais agir contre un autre membre du groupe. Certains sont apostats, d’autres espions, assassins, voleurs, arnaqueurs ou un peu de tout cela. Les allégeances réelles sont aussi diverses que les personnages et personne ne cherche à y donner une cohérence, une direction. Les décisions y sont collégiales.

Malgré cela, les saltimbanques de la Compagnie sont bien cela aussi : des artistes. Tous sont assez doués dans leur domaine pour vivre d’un art et assurer une couverture cohérente au groupe. Elle revendique un certain goût pour le mysticisme et l’ésotérisme. Leurs spectacles sont toujours emprunts de symboles et de mystères, et ces pratiques ont tendance à attirer la suspicion des templiers et la foudre des citoyens les plus zélés. Les artistes, conscients de la dangerosité de ces limites, proposent régulièrement des spectacles à la gloire du Créateur, et ne vont jamais frontalement à l’encontre des principes chantristes. Les membres de la Compagnie choisissent à leur arrivée un nom parmi les Arcanes majeures du Tarot. L'objectif est double : renforcer l'identité de la troupe et le mystère dans leurs représentations, et protéger les identités réelles des membres. De nombreux membres ne se connaissent réellement que sous ce nom.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Sam 4 Fév - 22:11
Mise à jour n°17
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
... et des souhaits lentement exaucés.
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 52 comptes pour 47 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Peuple et de Hors-la-Loi, mais nous manquons totalement d'Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

Le choc passé, l'idée faisait lentement son chemin dans les esprits des Havenois : l'Enclin était bien installé en Antiva, et chacun, chacune, devrait vivre avec. Cela leur permettait-il de vivre avec cette peur serpentante, avec l'angoisse des jours prochains dont on ne connaissait ni la teinte, ni la couleur ? On raconte que dans les ruines d'une maison incendiée, impossible à dater, une pierre avait été retrouvée, sur laquelle un enfant avait gravé un affreux et monstrueux dragon.

Mais pour l'instant, Andoral ne se manifesta pas, non : Antiva avalée, nul ne sut où il s'était échoué pour se digérer son méfait. Dragon de malheur, oiseau souillé, héraut de la destruction. Fuirent son cri, perdus dans les flots, des familles sans foyers, des marins sans navires, des corbeaux sans perchoir ; des ambitions à la poursuite de foyers, des rêves en recherche d'horizons, du réconfort en quête d'étreintes. Un avenir sans aucune certitude : les ailes iraient-elles recouvrir le nord du continent ou bien s'étendraient-elles vers le sud, vers Starkhaven ?

L'histoire est un cycle : elle se répète. C'était déjà la quatrième fois que les forces les plus obscures et les plus viles engloutissent le monde pour le conduire à sa perte ; ce n'était que la quatrième que la vie menace d'être détruite et éteinte... et, à chaque fois, face à l'horreur. Je ne saurais tirer de leçons de tels comportements, incapable que je suis de deviner ce qu'en ce temps-là j'aurais pu faire, aussi fidèle à l’œuvre du Créateur que je puisse être, Son humble serviteur rapporteur de leurs existences. Si je m'étais retrouvé à leur terrible place... sans nul doute que j'aurais moi aussi gravé le témoignage, mais sur un papier bien moins éternel...

Prédéfini mis à l'honneur
vdwb.jpg
Nom : Eiric Byrne. Âge : 32-33 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven, Corintamh). Occupation : Conseiller aux affaires courantes du Prince. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Marié à Eibhlin Byrne (jouée).

« Auprès du Prince, je siège en tant que conseiller, spécialisé dans les affaires courantes : j’ai une vue générale sur les problèmes auxquels la population de Starkhaven fait face et j’aime à croire que mes actions ont une influence positive sur la vie de nos concitoyens. A cause de mes manières rudimentaires, les nobles en oublient parfois que je suis des leurs : Car je n'ai pas peur de mettre les mains dans la boue si cela est nécessaire. Relativement philanthrope il n’y a, en réalité, pas plus loyal envers la Couronne de Starkhaven et tant que les Vael la serviront, il n’y a pas plus loyal envers les Vaël. Avec mon épouse, fille du Prince, je crois que nous faisons de Corintamh le plus bel endroit pour toutes les âmes qui ont décidé d’en faire leur foyer. Et je suis fier d’accueillir la Noblesse pour les plus belles parties de chasse des Marches Libres au sein des forêts familiales. » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
v4g1.jpg
Nom : Celeste Treglown, née Ruisseldor (mais ne le sait pas). Âge : 22 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humaine. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven, Cairnayr), à sa connaissance, Orlaïs par ses origines. Occupation : Libre. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Célibataire.

« Elle garde de très beaux souvenirs de ses premières années au milieu du Camp des Dragons de Rubis. Elle avait toute l’attention pour elle, la vie était simple et sans fioriture. Celeste sait qu’elle a été adoptée et que les Treglown ne sont pas ses parents biologiques. Apprendre à vivre dans une famille nombreuse, ne plus être au centre de l’attention et partager n’a pas été facile mais elle a pris goût à la vie de la ferme. Elle est parfois extrêmement détachée de la réalité, elle sent dans ses tripes qu’elle n’est pas toujours à sa place. Jusqu’ici, elle a toujours refusé les avances qu’on lui a faites. Contrairement à sa sœur Ailis, elle tient trop à sa liberté pour s’engager. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Ancienne organisation criminelle, le Carta est essentiellement localisé à Orzammar où il emploie les parias dans leurs diverses activités illégales : assassinat, vol, esclavage, extorsion d’agent ou d’informations… Mais, surtout, il est implanté dans le marché clandestin de lyrium, détournant les voies officielles de la Chantrie et d’Orzammar et proposant le précieux minerai à des prix défiants concurrence à ceux qui en ont illicitement besoin.

Mais Orzammar est très loin du Nord du continent, les anciens Tréfonds étant condamnés par les horreurs du temps, et les différents conflits qui secouèrent les nations septentrionales développèrent leurs besoins conséquents en ressources. Le Carta en profita depuis deux cents ans pour s’implanter à la Surface, en Tévinter, Antiva et les Marches Libres : et Starkhaven n’y échappa pas. Au contraire même puisque sa position stratégique sur la Minantre et sa neutralité affichée en firent une plateforme privilégiée d’échanges depuis cent ans.

C’était sans compter sur les autorités de la Cité-État qui, poussées à bout de cette contrebande, déclenchèrent la Guerre des Rats et purgèrent les rues de la ville de toute organisation illicite : elles les poussèrent hors des murailles, les forçant à s’installer dans les villes et villages alentours, voire à quitter le territoire de Starkhaven. Le Carta eut une longueur d’avance, leur chef ayant été prévenu par un contact que la conseillère Dunaid allait s’en prendre violemment à eux, et réussit à prendre possession d’un ancien thaig nain perdu. Tandis que les autres organisations se faisaient pour la plupart purger, il récupéra les morceaux perdus et leur offrit un refuge - contre compensation pécuniaire ou en nature, bien évidemment.

Le Carta est actuellement l’organisation illégale la plus influente du territoire de Starkhaven, bien qu’elle ait perdu, comme les autres, ses possessions et influences dans la cité-même. Son dernier coup d'éclat est la prise du quartier de Clattercraft : si l'action a bien été commune à plusieurs organisations hors-la-loi et quelques indépendants, c'est bien le Carta au travers de Brasir lui-même qui a su coordonner l'action. Maintenant, il ne reste plus qu'à s'installer durablement dans le quartier pour réussir à y récupérer richesses et influences, faire en espérant qu'ils réussiront à le faire avant les autres organisations hors-la-loi - pour ainsi maintenir leur positions ascendante. Ils n'ont cependant pas perdu la main sur le thaig Kavish qui reste encore aujourd'hui leur principal refuge, et qu'ils ne souhaitent pas abandonner, surtout qu'elle représente une manne pour la Garde des Ombres...

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Dim 5 Mar - 19:53
Mise à jour n°18
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Quelle lumière pour Starkhaven ?
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 56 comptes pour 46 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Peuple et de Hors-la-Loi, mais nous manquons cruellement d'Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

Permettez une fantaisie de votre humble serviteur, historien qui se rêve parfois poète au talent éstropié, pourvu qu'il arrive à vous faire comprendre son humble art. Car les sources que nous laissent nos ancêtres sont des compagnes fascinantes : souvent, aux questions que vous leur posez, elles demeurent silencieuses, incapables de vous donner la moindre satisfaction ; parfois, alors que vous n'attendiez rien, elles vous offrent la plus laconique des réponses, maîtresse de vos contentements.

Et puis il existe ces instants où elles se révèlent, avec cette tendance à être fâcheusement bruyantes entre leurs lacunes manifestes.

Après une enquête dans le plus insondable des calmes, voilà que les documents datés de Justinien, 5:13 des Exaltés, abondent : si la Divine elle-même, qu'elle soit bénie par Sa glorieuse Lumière qui l'a fait sainte, m'aurait conté ce qui m'attendait, je ne l'aurais jamais crue. Le concours commun de la population havenoise et des templiers tantervaliens permit à la Cité de mettre la main sur cette odieuse Corneille qui leur avait causé tant de soucis à la procession. Une Apostate enfuie du cercle répondant au nom de Jenny, soumise à Sa glorieuse Justice, soulagement manifeste pour celles et ceux qui cherchaient un signe positif en ces temps troublés.

J'observe au milieu de ces traces écrites, administrative, un vieux billet sûrement placardé portant ces mots. Aidez la Garde des Ombres sur la route de Wycome. Protégez les réfugiés d'Antiva et des Marches Libres. Un jour, notre tour viendra. Un seul ? Oh, ils sont nombreux, certains déchirés et d'autres même annotés, inondant les rues comme, sans conteste, les esprits. Même moi j'aurais pris les armes si j'y avais été confronté.

Oh, si vous saviez ce que le mois de Justinien a réservé à nos chers Havenois, à nos chères Havenoises... Laissez-moi le temps de rédiger l'histoire.

Prédéfinie mise à l'honneur
d76y.jpg
Nom : Mathalin Tanassavir. Âge : 27 ans. Genre : Féminin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Dalatien (Clan Tanassavir). Occupation : Garde des ombres. Religion ou croyances : Panthéon elfique. État civil : Mariée officiellement.

« Cette année-là, l'hiver était particulièrement rude, et vous ne connaissez peut-être pas ma poisse ? Je chassais, pour mon clan et pour moi-même, dans les forêts enneigées, mais ce cerf m'a éloignée et me suis retrouvée coincée dans une tempête de neige. J'étais affamée, et j'ai eu un peu de chance pour une fois en trouvant une grotte pour m'abriter. Ou peut-être pas. Je suis tombée sur un lièvre agonisant, et je l'ai mangé. J'ai très vite ressenti les effets de la souillure dans mes entrailles, la douleur et la faiblesse. J'ai eu alors la chance de croiser un groupe de gardes qui m'ont fait passer l'union avant qu'il ne soit trop tard pour moi. Chance ? Non, car il n'y avait là aucun hasard, et j'ai dû payer pour mon service, insister pour revoir les miens qui, sûrement, m'ont cru morte. Si j'ai rejoint la garde des ombres, c'était uniquement pour survivre et non par conviction, bien que mon altruisme me pousse à faire de mon mieux, je ne le fais pas toujours avec envie - et maintenant que je peux retrouver ma famille, je ne sais quelle Mathalin ils vont voir. » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
BGmNucL.jpg
Nom : Rona, dite l'Ourse brume. Âge : La trentaine. Genre : Féminin. Peuple : Naine. Nation d'origine : Naine surfacienne, née à Tévinter. Occupation : Libre. Religion ou croyances : Libre. État civil : Libre.

« Rona, c’est la fureur du tonnerre et le grondement des montagnes, le feu sombre qui siffle des menaces et la main qui agrippe pour dissuader d’un geste de trop. Impulsive et téméraire, parce qu’il n’y a pas de place aux doutes en ce monde.
Elle a les idéaux plein le palpitant, à chanter un futur meilleur pour elle et les siens, son peuple et son héritage ruiné. La Surface peut devenir cette terre glorieuse pour se réinventer, abandonner Hauts, Pierre et rancunes.
Elle chemine ainsi, dans son intensité, entre passion et révolte, sur le fil de sa vie. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Il faut reconnaître que la mission séculaire du chapitre de Starkhaven n’a jamais été simple : cette Nation ne connaît d’unité que dans sa pratique religieuse et sa hiérarchie, dirigée en ce début de Cinquième Ère des Exaltés par une femme qui prend cette mission particulièrement à cœur. Son Excellence voyage souvent dans les Marches Libres, rappelant à travers ses prêches que la seule issue possible dans ces temps difficiles est l’union par le chant du Cantique de la Lumière. Et elle souhaite que son chapitre suive ses volontés, alors même que c’est lui qui l’a élue comme il en est de son bon droit.

On retrouve ainsi dans le chapitre de Starkhaven tous les religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les initiés qui, même s’ils n’ont pas prononcé de vœux, participent à la vie spirituelle de la Cité-Etat. Ne peuvent y entrer que les humains, nains et elfes ne pouvant être ordonnés auprès de la Chantrie.

Les membres du Chapitre profitent de leur nouvelle cathédrale et pourtant, ils doivent faire face à un désordre montant : la procession organisée par leurs fidèles n'a pas suivi leurs instructions et s'est finie en catastrophe, des Apostats attentant à la vie des Havenois en déversant du lyrium brut dans les rues. Et s'ils lancent l'enquête, ils doivent désormais compter sur l'arrivée d'une délégation de templiers de Tantervale, envoyée par la Divine elle-même sur demande et sous les ordres du Chercheur-sénior, dont rien que la présence remet en question leur exemplarité... mais il faut coopérer.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Mar 4 Avr - 18:37
Mise à jour n°19
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Quêter et protéger...
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 62 comptes pour 56 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Hors-la-Loi, mais nous manquons surtout d'Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : L'évènement du chapitre 3 « Sur ce sol, sous leurs souliers » a commencé ! Plus d'informations ici.

TW : Exécution publique violente.

Au milieu d'une liasse de papiers vieillissants, j'ai réussi à mettre la main sur le procès verbal de l'exécution publique qui a eu lieu le 28 Justinien, 5:13 des Exaltés... et déjà, la date m'a bien surpris : elle correspond à l'anniversaire de ce cher Prince de Starkhaven. Coïncidence ? Curieuse bougie pour sertir son gâteau, n'est-ce pas ? Hum, pardonnez le trait d'humour déplacé d'un érudit qui a eu plus de conversation avec la poussière qu'avec ses pairs : je vais simplement m'atteler à la retranscrire.

28 Justinien, 5:13 des Exaltés. Place Bagpiper, dans le quartier du Goldhead, dans la prestigieuse Cité de Starkhaven, Glorieuse par la main du Créateur. Le Prince de Starkhaven Kendric Vaël a prononcé la condamnation de la dénommée Jenny, fautives d'avoir déserté du cercle, pratiqué de façon illégale la magie, répandu l'hérésie, empoisonné les rues de la cité au lyrium, ôté la vie, et le tout sous le faux et pernicieux nom de la Corneille. L'Apostate a été brûlée quand deux heures de l'après-midi a sonné, et il n'en reste désormais que des cendres.
Sont témoins le Prince de Starkhaven, la Grande-prêtresse ; les membres du Conseil, les dignitaires du chapitre cathédrale, du cercle de Starkhaven, de la Guilde marchande naine, du Couvent des murmures ; ainsi que toute la population de Starkhaven réunie dans Sa Lumière. Que la Justice du Créateur soit rendue et puisse-t-Il se rappeler que nous n'agissons que pour compléter Son œuvre.


Lacunaire ? Je consens, mais je reconnais avoir assez lu de détails pour un moment... Par contre, je retiens que tout Starkhaven n'y était pas : entre celles et ceux restés chez eux - Créateur que je les comprends - ou partis sur la Route de Wycome sur appel d'une ancienne Garde des Ombres, pour protéger les réfugiés et voyageuses de dangers mystérieux, entre silhouettes inquiétantes dans la pénombre et traces inconnues dans la terre... À l'auberge du « Dragon sans Tête », habit bleu, bottes boueuses et traits tirés se sont rencontrés dans un but : préserver ce ténu mais important lien d'espoir.
Que le Créateur garde leurs âmes.

Prédéfini mis à l'honneur

19cr.png
Nom : Taenar. Âge : 30-31 ans. Genre : Masculin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Tévinter (Marnas Pell). Occupation : Esclave de l'ambassadeur tévintide. Religion ou croyances : Chantrie impériale. État civil : Libre.

« Il existe un certain dégoût des nations du sud pour l’esclavagisme, dégoût qui se transforme en pitié lorsqu’ils me regardent et savent ce que je suis : la plupart n’en demeurent pas moins surpris en ma présence. Laconique, presque nonchalant, je hausse les épaules lorsqu’ils plaignent mon statut. Oui, j’en suis satisfait : la plupart des autres esclaves vivent humiliation et labeur dans l’Impérium quand je vais dans les rue de Starkhaven habillé dans la plus belle mode tévintide, colorée et scintillante. Pourquoi me soucier des milliers d’Elfes croulant sous les fouets, quand les miens sont bien traités et que leurs Elfes des bascloîtres souffrent autant que les autres ? Alors certes, je reste la propriété de l’ambassadeur Nepos, qui m’a acquis juste avant de partir pour la Cité-État marchéenne : mais je suis certain qu’il prend très au sérieux mes conseils, peu importe qu’ils viennent d’un esclave. » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
6q7m.png
Nom : Félicia, nom de famille libre. Âge : 35-40 ans. Genre : Féminin (ainsi genrée dans sa fiche mais négociable). Peuple : Humaine. Nation d'origine : Antiva. Occupation : Templière itinérante, aujourd'hui portée disparue. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Libre.

« Nous décidons chacun de la meilleure voie à emprunter pour nous rapprocher du Créateur et Lui rappeler notre valeur : la mienne m'a menée dans la boue, dans les marécages, dans les masures délabrées. Me voilà templière, et j'ai choisi de traquer des Apostats et décider de leur valeur à mourir ou à découvrir la paix du cercle d'Antiva, prête aux plus grands sacrifices pour accomplir ma mission : mais toujours dans Sa lumière. Il n'existe aucune autre alternative à qui veut retrouver la justice dans Son monde. Seulement, en quelle justice croire quand les hommes ne cessent de la bafouer, pétris de péchés ? Seulement, en quelle justice croire quand l'Enclin éclate et nous laisse impuissants ? La terre de mes ancêtres est tombée après que je l'ai retournée durant de longues années de labeur : et peut-être ai-je disparu parce que mes racines y sont si profondément enfouies que je n'aurais su vivre sans.... » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Personne, à Starkhaven, ne sait vraiment si les Dragons de Rubis sont une compagnie de mercenaires ou, encore, le nom donné à l’armée de la Cité-Etat, et pour cause : dirigée par Amadis Vaël, petite-cousine du Prince, elle constitue une des forces armées les plus importantes de la région et apparemment loyale - néanmoins, ils ne sont pas engagés que dans les guerres du Prince. De plus, ils sont un choix privilégié de réussite sociale et d’élévation : un but à atteindre pour de nombreux gamins perdus ou adultes désireux de se racheter une vie. Et peu rares sont les nobles de la Cité qui financent la compagnie, dans l’espoir d’ainsi se dédouaner de leur obligation à participer aux campagnes militaires.

S’engager chez les Dragons de Rubis équivaut à signer un contrat de dix ans pendant lesquelles le mercenaire peut être appelé à tout moment, et doit pointer régulièrement auprès de son capitaine référant. Il a en échange une solde correcte, suffisamment pour vivre correctement, d’autant que leurs actions mettent en jeu la réputation de la compagnie… qui n’hésite pas à punir elle-même ceux qui lui nuisent.

L'Enclin a débuté en Antiva. En plus de n'avoir plus aucune nouvelle de leurs compagnons exilés avec Amadis Vaël en ce royaume perdu, les Dragons doivent faire face à besoin de sécurité exacerbé à Starkhaven : de la part des habitants de la cité, de la part des réfugiés. Si toutes et tous peuvent être assurés d'une place dans les hautes murailles au nom de l'impôt du sang qu'ils payent, les doutes secouent encore les tentes sur la pérennité de leur ordre, les conséquences du Grand Tournoi. Heureusement, certains Dragons reviennent des terres ravagées, plus sains de corps que d'esprit - et notamment leur cheffe Amadis qui fait un passage éclair dans le campement pour vérifier l'état de ses hommes et femmes d'armes avant de suivre la Garde des Ombres pour Weisshaupt... car là est son rôle, dit-elle, pour préserver les liens entre Starkhaven et l'ordre séculaire.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Ven 5 Mai - 21:44
Mise à jour n°20
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Sur ce sol et sous leurs souliers
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 68 comptes pour 64 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Hors-la-Loi, mais nous manquons surtout d’Étrangers et d'Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : L'évènement du chapitre 3 « Sur ce sol, sous leurs souliers » continue ! Plus d'informations ici.

Une Garde des Ombres et une Apostate s'avancent, chacune de leur côté, au devant de ces gens amassés : leurs yeux sont bas, leurs cœurs battants, leurs épaules voûtées par le poids des responsabilités plus lourdes qu'une cape de laine. Elles se livrent, ces deux femmes, elles n'ont plus le choix, car c'est pour elles que l'on s'est réunis : qu'elles trébuchent, qu'elles chancèlent, peu importe, pourvu qu'elles atteignent leur estrade et délivrent leurs paroles.
Dans sa confortable auberge, la Garde des Ombres, elle, donnera aux valeureux la mission qui sauvera la Route de Wycome.
Au pied de son bûcher, l'Apostate, elle, livrera aux justes son corps pour qu'ils se vengent de la haine et la terreur qui les consument.


Je les imagine bien, ces deux femmes ni vieilles, ni jeunes, qui portent les traces d'éreintantes vies sur leurs peaux tantôt blanche d'inquiétude, tantôt bronzée par le voyage. Elles sont pareilles aux chefs de nos orchestres sacrés, dont la musique émerveille les cathédrales et la grande université d'Orlaïs, solistes livrées sans soutien à leurs publics. L'une chantera pour la dernière fois son étrange chant de Corneille, affolant la foule venue assister à sa juste exécution au nom du Créateur qu'elle a blasphémé ; l'autre battra la mesure de ses béquilles tandis qu'elle guidera les justes (et moins justes) amassés devant elle, et les regardera chancelante s'avancer vers leurs destins.
Les deux, pourtant, ne seront kamais oubliées.

Deux femmes si fragiles pour diriger nos foules apeurés, nos foules exaltées, vers leurs destins embrassés. Car telle est la gloire que l'horreur d'un Enclin promet à celles et ceux qui le vivent.

Prédéfini mis à l'honneur

w66a.png
Nom : Eiric Byrne. Âge : 32-33 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation : Conseiller aux affaires communes du Prince, Seigneur de Corintamh. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Marié.

« Auprès du Prince, je siège en tant que conseiller, spécialisé dans les affaires courantes : j’ai une vue générale sur les problèmes auxquels la population de Starkhaven fait face et j’aime à croire que mes actions ont une influence positive sur la vie de nos sujets. Mes manières rudimentaires, loin de la fatigante étiquette de la cour aristocratique, ont toujours attiré le mépris de mes pairs : eux regardent simplement quand je n'ai pas honte de mettre les mains dans la fange. Je n'ai aucune honte de mes valeurs : il n’y a, en réalité, pas plus fidèle serviteur de la Couronne de Starkhaven et tant que les Vaël la serviront, il n’y a pas plus fidèle envers les Vaël. Avec mon épouse, fille du Prince, je crois que nous faisons de Corintamh le plus bel endroit pour toutes les âmes qui ont décidé d’en faire leur foyer : ambition qu'elle a désir d'étendre à toute la cité en revendiquant le trône. Et j'ai juré par amour et par loyauté de défendre son droit, sa personne et son héritage envers et contre tout - mais comment croire que je fais la bonne chose, quand la préservation de sa maison implique l'extinction de la mienne ? » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
ze9e.png
Nom : Ashatarsylnin Virnehn, dite Nin. Âge : 25-30 ans. Genre : Féminin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Dalatienne. Occupation : Formée comme maîtresse-artisane, mais ellle a peut-être changé de voie depuis. Religion ou croyances : Panthéon elfique. État civil : Fiancée.

« Cela fait quelques années qu'elle se sent enfermée dans le clan Virnehn et déçue des décisions de certains de ses dirigeants. Elle a l'impression que certains événements auraient pu être mieux gérés, certaines alliances maintenues, certaines règles modernisées... Nin est tiraillée entre sa loyauté envers sa famille et les Virnehn d'un côté, et son désir de liberté et de justice de l'autre. Elle espère que sa visite au clan Tanassavir lui permettra de prendre la distance nécessaire pour démêler son ressenti. Elle n'a pas le pas assez léger pour faire une bonne chasseuse mais possède un très bon sens de l'orientation et est extrêmement douée de ses dix doigts. D'un caractère affirmé, Nin sait ce qu'elle veut et pose facilement des limites. Elle communique beaucoup et avec franchise (parfois trop). Elle se montre protectrice avec ses proches, mais elle n'hésite pas à les secouer un peu quand elle juge qu'ils en ont besoin. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Cette jeune religieuse, qu'on n'entendit jamais prononcer un mot et qu'on appela en conséquence Sœur Silence, reprit en en 4:64 des Ténèbres cet établissement, qu'elle renomma « Couvent des Murmures » et en fit un lieu de paix et de refuge pour quiconque le désirait, qu'il soit Elfe, Nain, Humain, pauvre ou riche. Placé sous le signe d'une chantrie bienfaitrice et bienveillante, elle accueillit d'abord un hôpital, puis un orphelinat, à mesure que son organisation grandissait en membres désireux de se rendre et que la ville venait y combler ses besoins de charité : pour beaucoup, l'endroit est désormais un lieu sacré de refuge, quasi même un asile qui, placé sous le signe du silence, accepte d'aider ceux qui ne désirent pas lui causer d'ennuis.

Nombreux sont les Havenois et les Havenoises qui ont un jour eu besoin de Sœur Silence et de ses compagnies, qui survivent grâce à des dons pourtant maigres compte tenu des missions acquittées : mais personne ne pourrait les accuser d'avoir refusé leurs services à des nécessiteux. Et, bien qu'ils ne réclament rien, toute aide sera toujours la bienvenue, si dispensée avec le cœur.

Les membres du Couvent ne cessent de dispenser leurs soins, de distribuer leurs dons aux plus précaires, de s'occuper des orphelins... Et l'Enclin se déversant en Antiva ne fait qu'accroître leur tâche, entre les pauvres gens qu'on expulse de Starkhaven et les réfugiés requérant l'aide et l'assistance de Sœur Silence et de ses soigneuses et soigneurs, au risque de les épuiser vue la charge de travail. Jamais le besoin d'aide n'a autant résonné sur leurs lèvres, même les plus muettes : sans soutien, ils ne tiendront pas. D'autant que les conséquences de la Marche pour Andrasté continuent de peser sur leurs consciences, les quelques morts continuant à être pleurés, les victimes du lyrium se rétablissant plus ou moins bien : il se peut que le Couvent souhaite faire la lumière sur qui est cette Corneille qui a causé tant de troubles et prie qui le peut de se charger de l'enquête...

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Lun 5 Juin - 20:01
Mise à jour n°21
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Sur ce sol et sous leurs souliers
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 69 comptes pour 66 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Hors-la-Loi en tête et manquons surtout d’Étrangers, de Chantristes et d'Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : L'évènement du chapitre 3 « Sur ce sol, sous leurs souliers » est passé de deux sujets communs à cinq aventures distinctes, réparties entre Starkhaven et la Route de Wycome ! Plus d'informations ici.

Et le Prince de Starkhaven chancèle.

Ce n'est rien, un homme qui chancèle : nombreux sont les corps qui, dans un instant de faiblesse, se dérobent même aux âmes les plus grandes ; nombreuses sont les volontés qui, dans un instant de force, se relèvent grâce aux bras les plus vigoureux. Ce n'est rien, un homme malade qui faillit : nombreux sont les esprits fatigués qui se perdent pour mieux retrouver la route, nombreux sont les cœurs bien trop sollicités qui ne désirent qu'un peu de répit. Ce n'est rien, un homme qui cherche du soutien : quel père n'a jamais eu besoin du soutien de ses enfants, quel homme de l'amour de sa conjointe ?

Pourtant Kendric Vaël qui chancèle n'est qu'un signe supplémentaire d'une Starkhaven tremblante.
Un signe de solitude et de lignée éteinte, d'héritiers qui se dérobent à la charge d'une couronne trop lourde. Un signe des temps implacables frappant aux portes, à défaut de prendre les immenses murailles. Un signe que le Prince n'est qu'un homme : certes, des mains sont venues le soutenir, mais ont-elles réussi à le sauvegarder de la chute ?
Cela compte-t-il seulement, maintenant que Starkhaven l'a vu chanceler ? Cela compte-t-il vraiment, quand on découvre que la Route des réfugiés de Wycome est gravement menacée, et que l'on contemple l'étendue du sacrifice nécessaire de ses yeux écarquillés ?
Nul doute que l'opportunité ainsi servie sur un plateau d'argent et de joyaux ne demeurera pas lontemps insaisie...

Car le Prince chancèle, mais n'est pas encore tombé.

Prédéfinie mise à l'honneur

sgpo.png
Nom : Ateesha Leto. Âge : 39 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain, née demi-Naine. Nation d'origine : Antiva (Rialto). Occupation : Seconde de la Commandeure-garde de Starkhaven. Religion ou croyances : Chantrie Andrastienne peu pratiquante. État civil : Libre (ni veuve, ni mariée).

« Je ne m'imagine plus ailleurs que dans la Garde des Ombres. Elle fut pour moi un nouveau départ, et vous ne sauriez imaginer ce que ça a signifié pour moi. Elle a donné un sens à ma vie, et Senaste plus encore : la première à avoir cru en moi, à m'avoir fait confiance, à m'avoir simplement dit que j'étais une meilleure personne et que je pouvais le montrer si tant était qu'on me tendait la main. Cette confiance je lui rends au centuple. Certains se demandent sûrement pourquoi elle m'a choisie moi pour être sa seconde : je ne suis en effet pas réputée pour mes talents diplomatiques, mais dans les Tréfonds il n'y a pas meilleure compagnie que moi, mon audace et ma loyauté ; et nous vous pourrions vous sauver de bien des situations délicates... ou me lancer dans les pires ennuis, comme me conduire en Antiva pour sauver celles et ceux qui ont compté, avant... » Voir plus...

Scénario mis à l'honneur
9i4j.png
Nom : Ashatarsylnin Virnehn, dite Nin. Âge : 38 ans (négociable). Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Orlaïs (Montsimmard). Occupation : Garde du corps personnel de la Princesse de Starkhaven. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Célibataire.

« Augustin a vu des rêves et des espoirs se briser avec la guerre. Il est parti en laissant une jeune femme à marier derrière lui, sa fiancée qui lui promit d'attendre son retour. Hélas lorsque les temps de paix ont pointé leur nez à l'horizon et qu'il put lui rendre visite, la bague qu'il vit à son doigt mit un poing d'honneur à toute future vie de famille, de couple. Non pas car elle est la seule qu'il aurait pu aimer, mais parce que finalement, il n'a pas le temps pour ces jeux futiles. Son engagement, il va le donner à Orlaïs, sa famille royale, à la justice en tant que soldat ; car c'est de ce bois qu'il est fait. Mais la Princesse de Starkhaven fait un communiqué ; elle cherche un garde du corps. Le titre de l'emploi est clair et le contenu de la fonction et du profil recherché tout autant. Eugénie Vaël désire quelqu'un sans attache, qui n'aura en tête que sa mission envers la couronne. Avec la guerre qui bat son plein, Augustin ne s'imagine pas reprendre une vie normale, alors il postule sans hésiter. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Souvent vulgairement appelé « soldats de la Chantrie », l’Ordre des Templiers constitue plus qu’une armée de grouilleux appâtés par l’argent des pillages ou la soif du combat. Guerriers saints protégeant les faibles du principal danger du monde : la magie, et ses apostats, maléficiens, ou encore abominations. Leur principale tâche se réalise dans les Cercles de Magie, dans lesquelles les mages peuvent apprivoiser leurs talents pour servir la Chantrie plutôt que pour détruire le monde. Aux yeux du quidam, les Templiers sont donc les garants du peuple face à la magie, qu’ils abhorrent au point de maltraiter ses pratiquants, mais certains d’entre eux se rappellent qu’ils protègent autant les mages que des mages. Dans les villes où il n’y a pas de Cercle, ou alors quand celui-ci est loin ou que celle-là est très dense, les Templiers sont affectés à une garnison et surveille la population pour vérifier qu’il n’y ait pas le moindre Apostat dans la foule ou le traquer, et l’éconduire au plus proche Cercle, le cas échéant.

Il est difficile de croire qu'à Starkhaven, l’Ordre des templiers se tient aussi neutre qu’il le devrait, tant il est devenu avec les années le repaire des enfants nobles, havenois et étrangers, dont on ne sait pas quoi faire : c’est d’autant plus remarquable avec cette tradition des Vaël qui veut qu’un de leurs enfants s’engage dans la Chantrie. Nombreux sont leurs fils au cours des derniers siècles qui ont fini Chevaliers-Commandeurs ; et cette habitude fut souvent suivie par les nobles familles, au point d’en agacer les Templiers plus modestes qui forment pourtant l’immense majorité de ces soldats religieux et qui aimeraient bien plus de reconnaissance. Les rapports de force et de frustration semblent néanmoins avoir été inversés avec l’arrivée du dernier Chevalier-Commandant (actuellement disponible et dont vous pouvez consulter la fiche), véritable gamin des rues dont la valeur se mesure plutôt par son dévouement au Créateur et à la surveillance des mages.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Mar 4 Juil - 21:45
Mise à jour n°22
CHAPITRE TROIS - ILS S'ÉLÈVERONT QUAND S'ANNONCERA LA CHUTE
Joyeux anniversaire ATT !
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 3 en date du 8 novembre 2022.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 69 comptes pour 66 personnages validés ! Chez les Factions, nous avons beaucoup de Hors-la-Loi en tête et le reste est plutôt équilibré. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : L'évènement du chapitre 3 « Sur ce sol, sous leurs souliers » prendra fin ce mois-ci ! Plus d'informations ici.

Quel anniversaire ! Permettez, avant que je ne présente mon rapport de recherches, que je fête avec vous cet évènement. Pardonnez-moi également si je bois cet excellent vin tout seul, mais il y a des chances aussi qu'au jour où vous lirez ce parchemin, je ne sois plus de ce monde : douce ironie que cette vie, où je vous laisse sur ces mots deviner le goût de cet exquis alcool...
Enfin ! Trêve de digression ! Car cela fait maintenant deux ans que je fouille les archives pour narrer les histoires de ces gens : ces Havenoises et Havenois qui luttent contre le Quatrième Enclin et les troubles qui secouent leur cité. Au fil de l'écritue, ces femmes et ces hommes sont devenus des amis, des confidentes, des figures à honnir et héros en devenir.
Merci Andrasté, dans ta clémence, de me donner cet honneur de conter leurs aventures à qui veut les lire.

Ainsi, le peuple soutient le Prince de Starkaven.

Les reproches se sont étalés sur de nombreux papiers : tantôt l'on qualifie l'ancien conseiller Irvine d'affreux mots ; tantôt ces disqualificatifs vont à l'établissement de plaisirs protégé par tous ces nobles, alors que la lourde aura de la Guerre des Rats pèse sur leurs épaules ; tantôt c'est toute la ville que l'on exècre, cette ville qui ne sait s'unir, ne sait s'entendre. Cette ville en quête de la moindre occasion pour s'embraser plutôt que s'embrasser. Ce, alors qu'une abomination met le feu à son coeur marchand, alors que l'on cherche qui vole les idoles de la Cathédrale...

La politique qui, une fois encore, s'est distinguée par son égocentrisme : je le constate tous les jours dans ma doucereuse Orlaïs, bien que Starkhaven n'ait jamais eu à rougir de ses propres tumultes. Car tandis que ses Princes et ses conseillers s'écharpaient, la Route de Wycome tombait sous les assauts des animaux viciés par la Souillure et des esprits à jamais marqués par les horreurs qui venaient... le tout sous les rires hideux des viles actrices : celles que l'on n'ose pas encore nommer....

En attendant, le peuple soutient le Prince de Starkaven - pour l'instant...

Ainsi tomba Thédas passe en pause estivale pour les mois de juillet et d'août : vous retrouverez notre prochaine Newsletter pour la rentrée avec, normalement, l'arrivée de la prochaine version ! Nous en profitons donc pour souhaiter à notre cher forum partenaire et tous ses membres qui liront ce petit message de très beaux mois d'été 2254817699.gif

Prédéfinie mise à l'honneur

u82x.png
Nom : Cayetana Dunaid. Âge : 38-39 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Tantervale). Occupation : Conseillère aux affaires économiques auprès du Prince. Religion ou croyances : Chantrie Andrastienne. État civil : Veuve.

« J’ai toujours grandi avec l’idée que l’argent résout tout, qu'un coffre bien rempli ouvrait à tous les possibles, que tout s’achète pourvu qu'on lui donne de la valeur. N’en suis-je pas la preuve ? Je suis née roturière, fille de marchands antivans, et me voilà à conseiller les plus grands, à leur dire comment placer leur argent et comment me remercier. Je vois leurs regards, leur mépris, leur admiration, leur envie aussi : parce que je ne suis pas noble, parce que j’ai mérité ma place ou parce que je suis certainement la personne la plus riche de cette ville. Ceux qui me jalousent me trouvent pingre, mais je connais les chiffres et je sais que ce sont les petites gouttes qui font les grandes rivières. Et d'ailleurs, pour faire de Starkhaven un fleuve prospère, je n'ai pas eu peur de lancer une guerre ouverte contre la pègre pour redonner ses trésors à ma cité : j'ai su être l'étrangère qui a défendu les intérêts de ma cité d'adoption... et qui lui sera jusqu'à la fin fidèle. » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
HwodMtz.png
Nom : Masha. Âge : Fin de la trentaine-début de la quarantaine. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Tribus alamarries. Occupation : Garde du corps et agent de la maison Callaigh. Religion ou croyances : Libre. État civil : Libre.

« Masha est une femme décrite comme très grande et à la carrure imposante. À cause de ses années de mercenariat et de ses origines alamarries, elle jouit d'une réputation de barbare sanguinaire même si elle s'est assagie avec le temps. Elle n'éprouve cependant aucun problème à lever la main sur plus faible qu'elle et ne s'embarrasse généralement pas de subtilités lorsqu'il s'agit de faire son travail. Elle a le sobriquet de « bouchère aux rats » depuis la guerre des rats et était parfois qualifiée de cruelle ou de sadique par ses propres ex-comparses Dragons de Rubis en raison de son manque évident d'empathie. Après avoir vu sa famille se faire massacrer par les orlésiens toute petite, Masha a un rapport à la violence assez particulier. En plus de servir de garde de corps à la famille Callaigh, il est probable qu'elle leur serve de femme de main et soit responsable de tout ce qui touche plus ou moins à la sécurité et au bien-être de la lignée. Elle est considérée comme un agent loyal de la famille et appréciée par cette dernière car jusqu'ici elle n'a jamais manqué à ses devoirs et nonobstant sa sombre réputation a toujours fait preuve d'un grand professionnalisme. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Vieille organisation criminelle, le Carta est essentiellement localisé à Orzammar où il emploie les parias dans leurs diverses activités illégales : assassinat, vol, esclavage, extorsion d’agent ou d’informations… Mais, surtout, il est implanté dans le marché clandestin de lyrium, détournant les voies officielles de la Chantrie et d’Orzammar et proposant le précieux minerai à des prix défiants concurrence à ceux qui en ont illicitement besoin.

Mais Orzammar est très loin du Nord du continent, les anciens Tréfonds étant condamnés par les horreurs du temps, et les différents conflits qui secouèrent les nations septentrionales développèrent leurs besoins conséquents en ressources. Le Carta en profita depuis deux cents ans pour s’implanter à la Surface, en Tévinter, Antiva et les Marches Libres : et Starkhaven n’y échappa pas. Au contraire même puisque sa position stratégique sur la Minantre et sa neutralité affichée en firent une plateforme privilégiée d’échanges depuis cent ans.

C’était sans compter sur les autorités de la Cité-État qui, poussées à bout de cette contrebande, déclenchèrent la Guerre des Rats et purgèrent les rues de la ville de toute organisation illicite : elles les poussèrent hors des murailles, les forçant à s’installer dans les villes et villages alentours, voire à quitter le territoire de Starkhaven. Le Carta eut une longueur d’avance, leur chef ayant été prévenu par un contact que la conseillère Dunaid allait s’en prendre violemment à eux, et réussit à prendre possession d’un ancien thaig nain perdu. Tandis que les autres organisations se faisaient pour la plupart purger, il récupéra les morceaux perdus et leur offrit un refuge - contre compensation pécuniaire ou en nature, bien évidemment.

Le Carta est actuellement l’organisation illégale la plus influente du territoire de Starkhaven, bien qu’elle ait perdu, comme les autres, ses possessions et influences dans la cité-même. Son dernier coup d'éclat est la prise du quartier de Clattercraft : si l'action a bien été commune à plusieurs organisations hors-la-loi et quelques indépendants, c'est bien le Carta au travers de Brasir lui-même qui a su coordonner l'action. Maintenant, il ne reste plus qu'à s'installer durablement dans le quartier pour réussir à y récupérer richesses et influences, faire en espérant qu'ils réussiront à le faire avant les autres organisations hors-la-loi - pour ainsi maintenir leur positions ascendante. Ils n'ont cependant pas perdu la main sur le thaig Kavish qui reste encore aujourd'hui leur principal refuge, et qu'ils ne souhaitent pas abandonner, surtout qu'elle représente une manne pour la Garde des Ombres...

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« À peine avaient-ils esquissé un geste en direction du trône vacant que tonna une voix qui fit trembler jusqu’aux fondations, des cieux et de la terre : à chaque pas que vous faites ici, ma Cité d'Or est souillée ; admirez la perfection, car elle est fugace ; vous avez porté le péché aux cieux et les ténèbres au monde. »
Mer 4 Oct - 17:17
Mise à jour n°23
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Ouverture du nouveau chapitre de jeu
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 64 comptes pour 60 personnages validés ! Les Factions sont globalement équilibrées mais les Hors-la-Loi caracolent en tête et les Étrangers sont derrière. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

Vous avez trouvé mon nouveau livre ? Oh, le Créateur soit loué ! J'ai eu peur que vous étudiez cette passionnante histoire dans le torchon que m'a laissé Sœur Petra – qu'elle me pardonne si je manque de politesse mais, il faut l'avouer, le papier était de si mauvaise qualité que les rats eux-mêmes n'en ont pas voulu pour déjeuner... mais passons. Je digresse, ma parole, par excitation.
J'espère avoir le temps, un jour, de copier mes anciens écrits dans les premières pages de ce codex flambant neuf. En attendant, permettez-moi d'introduire le nouveau chapitre de cette histoire...

Le royaume d'Antiva, ravagé, loin de sa splendeur d'antan : aussi incassable qu'était le plus beau des diamants, celui-ci s'était pourtant brisé face à l'Enclin. Alors les engeances cherchèrent où leur monstrueuse rage pouvait se déverser : certaines, sûrement par facilité, empruntèrent les voies enterrées pour se déverser dans les Anderfels à l'ouest ; mais l'archidémon, lui, s'était tourné vers le nord. Mais les deux nations, ingénieuses et préparées, réussirent à lui opposer résistance : elles ne s'effondrèrent pas une semaine, malgré les pertes importantes...

Les Marches Libres, pourtant, ne furent pas en reste : en lieu et place de ses vils agents, la Souillure déversa des animaux viciés au nord du plus grand fleuve du continent. La Route de Wycome, espoir des réfugiés de l'Enclin, s'était effondrée ; les équipes de sauvetage chargée de la défende puis la sauver essuyèrent de lourdes pertes. Trop de vies sacrifiées aux crocs et à la maladie. La sentence de la Commandeure-garde fut sans appel : on abandonna la Route pour se replier vers les cités sûres, abandonnant à son sort une Wycome désarmée mais prête à se battre. Comment les Marchéens avaient-ils réussi à accepter tel destin ?
Pensaient-ils seulement qu'après la côte, l'Enclin ne tomberait pas sur les prochaines Cités-États ?

Quant à Starkhaven ? La glorieuse Cité-État commençait à tanguer : aux présents de l'Enclin, dragués, ils répondirent avec des larmes et des cris, et des armes. Comment croire qu'un Prince faible face à la maladie pouvait mener ses sujets à la victoire ? Comment contester les volontés du Créateur ? N'y avait-il pas d'autres alternatives, ou fallait-il vraiment décider entre garder à tout prix cet homme sur le trône ou céder à la violence de ses détracteurs ? L'heure était pourtant au choix.
Ou l'option qu'ils n'avaient pas voulue s'imposerait à eux.

Alors Starkhaven tremblait : tremblait face à la Souillure qui s'insinuait lentement dans ses veines ; tremblait face à l'orage qui s'annonçait à l'horizon ; tremblait de cette fièvre qui gagnait sa tête. Étaient-ils pour autant condamnés, tant que le cœur vaillant battait ?

Prédéfinie mise à l'honneur

t3n0.png
Nom : Tilelli. Âge : 34 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Wycome). Occupation : Maître d'armes à la recherche de contrats, duelliste, réfugiée de Wycome. Religion ou croyances : Libre. État civil : Libre, mais mère de famille.

« Si je suis née avec un marteau à la main, je l'ai rapidement troqué contre une rapière : à moi la route, les contrats et puis, la gloire ! Je connais les Marches Libres comme personne, et dois mon titre de maître d'armes à mon talent dans les arts martiaux. Un jour, je le sais, je prendrai le temps d'apprendre à écrire : alors j'arriverai à publier le plus grand des traités, décoré de si belles enluminures et incroyables gravures que tous les nobles impériaux se l'arracheraient ! Ce rêve, pourtant, j'ai dû l'abandonner quand l'Enclin a éclaté : car aujourd'hui, j'aide ces réfugiés qui ont tout fui car ne sachant pas se défendre, et bien incapables de payer mes services ; et, surtout, je dois me battre pour ma cité et ma famille qu'on a coupées du monde alors qu'elles tiennent encore debout... » Voir plus...

Scénario mise à l'honneur
v4g1.jpg
Nom : Celeste Treglown, née Ruisseldor. Âge : 22 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Starkhaven, Cairnayr, à sa connaissance, Orlaïs par ses origines. Occupation : Libre. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Libre.

« Elle garde de très beaux souvenirs de ses premières années au milieu du Camp des Dragons de Rubis. Elle avait toute l’attention pour elle, la vie était simple et sans fioriture. Celeste sait qu’elle a été adoptée et que les Treglown ne sont pas ses parents biologiques. Apprendre à vivre dans une famille nombreuse, ne plus être au centre de l’attention et partager n’a pas été facile mais elle a pris goût à la vie de la ferme. Elle est parfois extrêmement détachée de la réalité, elle sent dans ses tripes qu’elle n’est pas toujours à sa place. Jusqu’ici, elle a toujours refusé les avances qu’on lui a faites. Contrairement à sa sœur Ailis, elle tient trop à sa liberté pour s’engager. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Et si aujourd'hui, nous nous tournions humblement vers le Couvent des Murmures ?

Ancienne bâtisse réservée à la retraite de laïcs et laïques désireuses de racheter leurs âmes, la communauté établie à l'intérieur a peu à peu délaissé la cité pour préférer les montagnes et l'air frais. On raconte qu'est resté, seul, des décennies durant, un vieux concierge bossu, nettoyant chaque jour ses sols tandis que les plafonds se couvraient de toiles, attendant simplement le prochain hôte des lieux : et, alors qu'à l'aube, une jeune sœur muette s'est présentée à lui, il lui aurait tendu le balai et serait parti sans un salut, avec le sourire, sans que jamais plus on ne le revit. Nombreux sont les Havenois et les Havenoises qui ont un jour eu besoin de Sœur Silence et de ses compagnies, qui survivent grâce à des dons pourtant maigres compte tenu des missions acquittées : mais personne ne pourrait les accuser d'avoir refusé leurs services à des nécessiteux. Et, bien qu'ils ne réclament rien, toute aide sera toujours la bienvenue, si dispensée avec le cœur.

Si l’on regarde un petit peu son organisation et ses domaines d’activités, on peut rapidement constater que la Guilde marchande naine constituerait une forme de nation naine à la Surface. Puissante, hiérarchisée et extrêmement connectée, elle accueille tout exilé, certains habitants d’Orzammar ont même volontairement quitté la Pierre pour poursuivre leur commerce extrêmement lucratif : elle est profondément impliquée dans le commerce d’arts divers, les activités bancaires et le prêt d’argent, l’élaboration de routes pour les caravanes, mais aussi les échanges entre la Surface et les Tréfonds, permettant en grande partie à la capitale naine de survivre depuis tant d’années. D’aucuns oserait aussi dire qu’elle est impliquée dans de nombreuses activités illégales, mais elle n’a encore jamais été dénoncée pour cela...

Pour le Couvent des murmures, vous pouvez incarner des donateurs ou donatrices, quel que soit votre niveau de richesses, mais également des soigneurs ou soigneuses, issue de la société laïque ou même religieuse...

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Lun 6 Nov - 21:41
Mise à jour n°24
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Les feuilles volent sous le vent
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 60 comptes pour 55 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, avec un léger désavantage pour les Étrangers et les Étrangers et les Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

Ah ! Que ce nouveau livre dans mon incroyable chronique m'est compliqué à débuter ! Plus que je ne l'aurais cru.

Des noms disparaissent, se perdent dans les silences de l'histoire : sont-ils importants ou plus humbles, les voilà qu'ils se taisent, ces doux personnages hauts en couleur, et qu'ils me font douter de leur subsistance. Vivent-ils encore, ces grands notables de la Cité des Princes ? Vivent-elles, ces fières dames qui tiennent la joie de leurs quartiers à bout de bras ? Vit-on encore, survit-on déjà, lorsque l'on voit l'horizon irrémédiablement s'obscurcir ?
Oh ! Où donc sont les hérauts capables de me rapporter les titres et les aventures de ces âmes du Créateur, enfants illuminés ou aveugles de Son don, pour que je transmette leurs soupirs et leurs rires à l'éternité ? Venez à moi, pour donner matière au pauvre frère que je suis, à l'humble greffier auquel j'aspire.

Ah ! Que ce nouveau livre dans ma passionnante chronique m'est compliqué à débuter, et plus que je ne l'aurais cru. Pourtant, l'on m'annonce une parenthèse bien douce à leurs malheurs ; un instant de fraîcheur dans les rues soudainement colorées de Starkhaven ; une dernière inspiration pleine d'allégresse... douce de velours et de mystères.

Prédéfini mis à l'honneur

5y16.png
Nom : (Maro) Laterensis. Âge : 29 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Tévinter (Vol Dorma). Occupation : Garde de rang au sein de la Garde des Ombres, ancien templier impérial. Religion ou croyances : Chantrie impériale. État civil : Libre.

« Ne me demandez pas pourquoi j'ai décidé de rejoindre la commanderie de Starkhaven : j'ai senti que là résidait mon devoir et, surtout, que j'avais besoin de m'éloigner de l'Impérium. N'y voyez ni critique de la magie, ni critique de leurs croyances, bien au contraire : je fuis les manœuvres politiciennes dans lesquelles on m'a fait comprendre que je n'avais aucune place. Désormais ne compte pour moi que la Garde des Ombres et sa mission : puisse le Créateur y reconnaître ma dévotion, Lui que j'ai abandonné dans mon ancien rôle... Si je cache mon ancienne fonction et mes anciennes affectations, pêchant bien assez aux yeux des andrastiens parce que je suis Tévintide, je n'arrive à oublier ma foi et mes expériences, et me surprend à m'intéresser avec trop d'insistance à ce lyrium qui coule dans les veines des templiers locaux... Mon salut, ou ma perdition ? » Voir plus...

Pour information : quelques Prédéfini.e.s sont en cours de réécriture pour coller aux évolutions des chapitres tout en restant accessibles. N'hésitez tout de même pas à les consulter ! S'iels venaient à vous intéresser, vous pourriez être partie prenante aux changements...

Scénario mis à l'honneur
e6f0.jpg
Nom : Guillaume « Jourdain » de Morrac. Âge : 29-30 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Orlaïs (Val Firmin). Occupation : Peintre. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Célibataire.

« Je n’ai jamais eu l’étoffe d’un guerrier : je laisse à mes frères le triomphe des conquêtes et le fracas de l’acier. Ma gloire est différente de la leur, plus belle, plus lumineuse… Ou tout du moins, elle l’était ; car la guerre a tout englouti, mon talent comme mes rêves. Trois années n’ont pas suffi à refermer les blessures de Val Dorma. Si j’ai repris mes pinceaux, mes rancunes et ma détresse demeurent. On m’a brisé, en Son nom et pour auréoler celui des miens. Mais qui se soucie de mes tourments ? » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

N'osons pas ignorer le Conseil de Starkhaven et ses réformes, ou nous aurions tôt fait de le regretter !

Composé des plus grandes familles aristocratiques de Starkhaven, le Conseil de Starkhaven a pour mission de diriger les politiques de la cité : si le Prince est source et incarnation de tous les pouvoirs, celui-ci délègue leur exécution à ses plus proches conseillers, parmi lesquels sont essentiellement comptés des hommes, chefs ou représentants de leurs maisons nobles… jusqu’à la dernière trésorière. Traditionnellement, leurs compétences s’articulent autour de cinq grands domaines : les affaires militaires, le renseignement, la justice, la trésorerie et les affaires courantes ; à partir d’Auguste, 5:13 des Exaltés, ils ne sont plus que quatre, les affaires courantes ayant disparu pour fusionner avec la justice. Au-dessus d’eux siège le Prince, qui leur délègue un pouvoir qu’il a droit à tout moment de retenir, c’est-à-dire de reprendre et d’exercer lui-même ; il arrive parfois que des membres de sa famille siègent avec lui, qu’ils soient enfants ou épouse. Néanmoins, dans le cours normal des choses, les conseillers sont eux-mêmes entourés d’agent.e.s et de personnes de confiance, le tout pouvant fonctionner comme de véritables ministères au sein d’une cité très densément peuplée et gourmande en administration.

Leur réputation chèrement acquise pendant la Guerre des Rats commence à ternir. D’abord, les dérives de leurs agents pendant cette purge des rues la cité ressortent. Ensuite le Prince, après s’être enfermé pendant un an et demi dans son Palais, s’est révélé plus que colérique, dément : il ne constitue plus qu’un avenir incertain pour tou.te.s. Enfin, l’ancien conseiller aux affaires militaires a tenté une insurrection certes immédiatement avortée, mais dévoilant leurs nombreuses fractures. Et ce, sans parler des dissensions en interne : car si tolérer la trésorière, à la fois femme et noble, avait déjà demandé beaucoup d’efforts, la dernière promotion du Byrne aux affaires militaires fait grincer de nombreuses dents dorées. Entre défiance de la population et népotisme affirmé d’un Prince malade, le Conseil de Starkhaven sent qu’il a réellement besoin de retrouver sa place… fusse-t-elle nouvelle.

Pour le Conseil de Starkhaven, il reste des places de conseiller.e.s à votre disposition, et iels sont nombreux.ses et haut.e.s en couleur ! Mais vous pouvez également incarner de nombreux.ses agent.e.s, fussent-iels des proches, des collaborateur.rice.s officiel.le.s ou même des ombres pour les basses besognes...

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Lun 4 Déc - 18:27
Mise à jour n°25
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Trois petits flocons
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 57 comptes pour 54 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, avec un léger désavantage pour les Étrangers et les Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

La Garde des Ombres gronde.

L'Enclin ravage le nord du continent et paraît délaisser le sud. Les réfugiés demandent à s'abriter derrière les remparts et la population comprend qu'elle manque de place. Les nobles se déchirent autour des grandes familles et les sujets réclament de l'ordre plutôt que le chaos. Starkhaven se prépare, oui, à de nouveaux troubles : mais les monstres du nord paraissent loin pour la cité et occupent plus ses cauchemars que ses projets d'avenir...

Pourtant, la Garde des Ombres gronde. Les ordres arrivent de leur quartier général vers la commanderie de la Cité des Princes et somment de prendre la mesure de l'évolution du conflit au nord : les populations survivent, certes, parce qu'elles parviennent à fuir devant les masses difformes et monstrueuses. Mais qu'en est-il des nœuds de joie et de larmes attirant le désespoir comme une déjection, les mouches ? Oiseaux de malheurs, oiseaux d'augures : le cri des griffons continuent inlassablement à résonner dans la ville.

Alors, la Garde des Ombres gronde. Il est temps d'agir, pour elle, et de prendre la mesure de la réalité. Mais va-t'on l'écouter ? Doit-on l'écouter ?

Et vous : que feriez-vous ?

Prédéfini mis à l'honneur

w66a.png
Nom : Eiric Byrne. Âge : 32-33 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation : Récemment promu Conseiller du Prince aux affaires militaires. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Marié.

« Sur mon passage flottent les murmures des autres nobles, méprisant mes manières certes plus rudimentaires mais surtout bien loin de leur fatigante étiquette. Devant moi s'élèvent les acclamations soulagées de cette population que j'ai su protéger et qui, affectueusement, me surnomme le Faucon des Rivières. Quelle est pourtant ma place au milieu de toutes leurs attentes, de tous leurs jugements, maintenant que l'on m'a chargé de mener la politique militaire de la cité ? Jusqu'à présent, les affaires courantes m'intéressaient et me permettaient, avec la cadette du Prince que j'ai la chance d'avoir comme épouse, d'établir en Corintamh un havre de paix pour nos sujets, pour notre famille – mais avec elle et son père, me voici entraîné par les ambitions de la dynastie princière, par amour et par loyauté comme je l'ai juré devant le Créateur. Je n'aurai cependant aucune honte de mes valeurs : il n’y a, certes, pas plus fidèle serviteur de la Couronne de Starkhaven et tant que les Vaël la serviront, il n’y a pas plus fidèle envers les Vaël – mais comment croire que je fais la bonne chose, quand la préservation de leur maison implique l'extinction de la mienne ? » Voir plus...

Pour information : quelques Prédéfini.e.s sont en cours de réécriture pour coller aux évolutions des chapitres tout en restant accessibles. N'hésitez tout de même pas à les consulter ! S'iels venaient à vous intéresser, vous pourriez être partie prenante aux changements...

Scénario mis à l'honneur
ze9e.png
Nom : Ashatarsylnin Virnehn, dite Nin. Âge : Au choix entre 25 et 30 ans. Genre : Féminin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Dalatiens (Clan Virnehn). Occupation : Peintre. Religion ou croyances : Elle a été formée par son père, maître artisan du clan, mais son occupation actuelle est libre. État civil : Fiancée.

« Cela fait quelques années qu'elle se sent enfermée dans le clan Virnehn et déçue des décisions de certains de ses dirigeants. Elle a l'impression que certains événements auraient pu être mieux gérés, certaines alliances maintenues, certaines règles modernisées... Nin est tiraillée entre sa loyauté envers sa famille et les Virnehn d'un côté, et son désir de liberté et de justice de l'autre. Elle espère que sa visite au clan Tanassavir lui permettra de prendre la distance nécessaire pour démêler son ressenti. Elle n'a pas le pas assez léger pour faire une bonne chasseuse mais possède un très bon sens de l'orientation et est extrêmement douée de ses dix doigts. D'un caractère affirmé, Nin sait ce qu'elle veut et pose facilement des limites. Elle communique beaucoup et avec franchise (parfois trop). Elle se montre protectrice avec ses proches, mais elle n'hésite pas à les secouer un peu quand elle juge qu'ils en ont besoin. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Et enfin, pour les rôles à présenter, que diriez-vous d'une organisation d'assassins connue, respectée et... presque utile ? Oh, ne vous attendez pas à les entendre le clamer sous tous les toits, mais peut-être à ce qu'on ait besoin d'eux... ces chers Corbeaux d'Antiva, et plus particulièrement la maison mineure Stazzo.

La Maison des Corbeaux de Starkhaven, faible branche de l’organisation antivanne et tenue jusqu’à la guerre des rats par la famille mineure Stazzo, n’a pas d’existence officielle et sa localisation exacte n’est connue que de ses membres, si tant est qu’il y ait un quartier général réellement défini. Ce qui est sûr c’est qu’elle a grandement pâti de la récente Guerre des rats, ayant même perdu son quartier général et n’a que peu d’influence et d’impact sur la vie de la cité.

Même si elle est considérée comme peu honorable, la Maison des Corbeaux a des règles très strictes : les contrats sont signés, archivés au cœur et consultés, et les promesses sont tenues. Si l’un de ses membres échoue son assassinat, sa tête est automatiquement mise à prix et il ne connaîtra plus le repos. Les Corbeaux jouent un rôle très important dans la vie sociale et politique d’Antiva : d’un côté, ils régulent les jeux de pouvoir entre les puissants en acceptant les contrats d’assassinat et les respectant scrupuleusement ; de l’autre, aux côtés des armées privées des Princes, ils constituent la seule véritable armée d’Antiva, capable de refroidir tous ses voisin expansionnistes malgré sa faible monarchie.

Le Grand Maître ou Maître de Guilde dirige la guilde localement, répondant aux huit Talons d’Antiva, elle est secondée par plusieurs Maîtres qui sont des assassins expérimentés et hautement qualifiés et dont le nombre dépend de la taille de la maison. Les Maîtres s’occupent de récupérer et superviser les contrats. Plusieurs boîtes cachées dans le Cropfields et un jeu de piste servent à contacter les corbeaux, bien que la situation actuelle oblige les Maîtres corbeaux à se présenter en personne, masqués évidemment.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Jeu 4 Jan - 17:36
Mise à jour n°26
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Bonne année 2024 !
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 58 comptes pour 54 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, avec un léger désavantage pour les Étrangers et les Aristocrates. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Animation en cours : Aucune.

Quel grand cru que ce vin de Val Firmin, 9:03 du Dragon ! Ah, ses saveurs fruitées, ce parfum boisé, vous auriez dû voir l'état du baron de Salmont – mais surtout celle de la robe de cette pauvre Duchesse de Montsimmard qui, par excès de gentillesse, s'est approchée de lui pour le soutenir et s'est trouvée recouverte de tous ses excès ! Ne dit-on pas qu'« À Jour de l'An plein de vin, surprise au matin » ? (non, on ne le dit pas, je viens de l'inventer, Messer et Messerah...). Ha ! qui sait ce que je leur déclamerai comme cantique de mon cru l'année prochaine ? ...

Comment ose-t-il, ce Frère Génitivi ? Prendre la plume alors qu'on est encore aviné de la nouvelle année ! Dire qu'il va nous falloir corriger ça à l'édition de ce grand livre qui devrait être une référence dans tout Thédas, et ailleurs, sur l'histoire de Starkhaven à la Cinquième Ère des Exaltés... 506746038.gif.

Dans tous les cas, nous profitons de cette petite et calme interlude pour vous souhaiter, cher forum partenaire, nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2024 ! Qu'elle vous apporte tout le bonheur que vous méritez ainsi que de belles aventures rôlistiques, que nous serons heureux.ses de suivre tous les mois ! 1043152920.gif

Prédéfini mis à l'honneur

ja50.png
Nom : Varlas Tanassavir.  Âge : 38-39 ans. Genre : Masculin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Dalatiens (Clan Tanassavir). Occupation :  Archiviste du clan des Elfes dalatiens Tanassavir. Religion ou croyances : Panthéon elfique. État civil : Marié.

« Mon ancien clan ne comprend pas que je me mette autant en retrait, que je laisse l’Archiviste Rahnmyatha prendre les rênes et que j’intervienne si peu dans les décisions. Moi qui les ai pourtant toujours menés avec fermeté et bienveillance, qui suis d’ordinaire déterminé et sage. Ils ne comprennent pas parce que je ne leur montre pas les doutes qui me traversent depuis le combat contre le démon et aussi ceux inhérents à cette organisation pour le moins inédite. Ce combat a vu périr nombre des miens, dont ma propre jumelle et a marqué mon visage comme mon âme. Désormais, dans mes sommeils agités, les démons me murmurent et me tentent, prennent un visage connu, le mien ? Ou celui de ma sœur ? Quelle est cette famille dans laquelle je ne me retrouve plus ? » Voir plus...

Pour information : quelques Prédéfini.e.s sont en cours de réécriture pour coller aux évolutions des chapitres tout en restant accessibles. N'hésitez tout de même pas à les consulter ! S'iels venaient à vous intéresser, vous pourriez être partie prenante aux changements...

Scénario mise à l'honneur
t59q.png
Nom : Mukae. Âge : 34 ans (négociable). Genre : Féminin. Peuple : Nain. Nation d'origine : Libre. Occupation : Garde des Ombres.  Religion ou croyances : Peu importe. État civil : Célibataire ou veuve.

« Garde des ombres, Mukae est analphabète, mais depuis deux ans, elle cherche à apprendre à lire et à écrire de sa propre emande. Elle jouit d'une très bonne réputation auprès de la Garde des Ombres, notamment car elle sait très bien quand placer une blague (de celles qu’on oublie jamais), et quand passer aux choses sérieuses. Mukae a secrètement peur des griffons (et des hauteurs, un peu) mais elle ne vous l’avouera jamais comme ça. Elle leur reproche toujours de faire du boucan et de ne jamais la laisser dormir comme il faut !  Tendance à perdre ses sous avec des paris mal placés.  Mais quand ça arrive, bah disons qu’elle a les moyens de piquer ce qu’elle n’a « qu’emprunté ». Elle a (bon, avait ?) un pépin contre les apostats - opinion qui s'atténue un peu après que quelques sorts bien placés de Drynne lui sauvent la vie.  » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Il faut reconnaître que la mission séculaire du Chapitre de Starkhaven n’a jamais été simple : cette Nation ne connaît d’unité que dans sa pratique religieuse et sa hiérarchie, dirigée en ce début de Cinquième Ère des Exaltés par une femme qui prend cette mission particulièrement à cœur. Son Excellence voyage souvent dans les Marches Libres, rappelant à travers ses prêches que la seule issue possible dans ces temps difficiles est l’union par le chant du Cantique de la Lumière. Et elle souhaite que son chapitre suive ses volontés, alors même que c’est lui qui l’a élue comme il en est de son bon droit.
         
On retrouve ainsi dans le chapitre de Starkhaven tous les religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les initiés qui, même s’ils n’ont pas prononcé de vœux, participent à la vie spirituelle de la Cité-Etat. Ne peuvent y entrer que les humains, nains et elfes ne pouvant être ordonnés auprès de la Chantrie.

Passée la peur que la Grande Cathédrale dont le chapitre profite à peine ait été saccagée par des malfrats, voilà qu’on découvre que l’Andrasté abattant le Dragon s’est volatilisée dans les souterrains de Starkhaven dont personne n’avait, paraît-il, connaissance jusqu’à présent. Ils parcourent pourtant tout le Mirestreet – et peut-être plus loin, sous la cité. Les souvenirs de la procession de Drakonis demeurent vifs pour la plupart des sœurs et des frères et il leur est inconcevable de laisser la statue entre de mauvaises mains : l’enquête se poursuit. Et ce, sous l’œil inquisiteur des templier.e.s de Tantervale, à la fois réfugié.e.s et agent.e.s des Chercheurs de la Vérité, et particulièrement désagréables. Il faut ajouter à cela que le Chapitre s’est engagé auprès des pauvres et démunis : en plus de servir aux besoins les plus essentiels des réfugiés, il a soutenu la Grande-prêtresse dans l’aménagement pour les Elfes du Droit d’Enceinte. Tou.te.s les membres sont-iels pourtant en accord avec cette prise ouverte de position… ?

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Dim 4 Fév - 20:37
Mise à jour n°27
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Sortez les masques et les sourires : carnaval arrive !
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 49 comptes pour 46 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, hormis la avec un léger désavantage pour les Garde des Ombres. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Guide du forum : N'hésitez pas à le consulter ici.
Animation en cours : Aucune.

Les entendez-vous ? Ces flûtes qui sifflent dans les tavernes bondées pour inviter les cœurs les plus brumeux à taper du pied et se rappeler des joies de la vie. Les sentez-vous ? Ces odeurs musquées et pétillantes émanent des cuisines activées à nourrir les estomacs affamés et leur remémorer les douceurs du monde. Les effleurez-vous ? Ces costumes solides comme le coton, ces voiles fins comme la soie, ces masques doux comme la ouate ; tous ondulent dans les antichambres en attendant qu'enfin on les sorte pour la grande parade.
Les voyez-vous ? Ces artistes des rues aux milles danses endiablées, aux spectacles exaltants et aux mouvements divins, commencent à envahir les rues jusqu'à lors vouées aux sermons et aux négociations âpres.

En temps de paix ou en temps de guerre, qu'on fête la mort d'un roi ou l'intronisation d'une Divine, Satinalia a toujours été une fête de tous les délices.
Créateur, faites que les vendanges arrosent de leurs meilleurs crus les visages blafards d'avoir tant souffert et rafraîchissent ces gorges d'avoir tant sangloté ! Si les malheurs du monde nous privent de tout ce qui nous faisait sourire, ils ne nous retireront pas l'allégresse du plus grand des carnavals.
Créateur, faites que les vendanges enhardissent ces corps voués à défendre les plus faibles et exaltent ces lèvres prêtes à refaire le monde ! Si Antiva, mère patrie de ces artistes des rues, est tombée, ceux qui restent jurent de ne pas l'oublier et de rendre cette parade la plus éclatante qu'elle soit.

Si vous deviez vivre Satinalia au milieu des agneaux et des loups, alors que l'horizon s'assombrit et que les nuages pourpres s'avancent : dites-moi, dans quelle danse vous laisseriez-vous entraîner ?

Prédéfini mis à l'honneur

l3qp.png
Nom : Niall Molony. Âge : 48-49 ans. Genre : Masculin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation : Chevalier-commandant de l'Ordre des templiers de Starkhaven. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Marié (séparé de corps).

« Personne n’ignore que je suis un ancien orphelin des rues de Starkhaven, accueilli ensuite par la Chantrie et reconnu si apte par le Créateur que j’ai réussi à atteindre la plus haute des distinctions qu’un homme puisse espérer : Chevalier-commandant. Le reconnaît-on à mon mépris pour ces jeux politiques que mènent ces mages et ces templiers, qui filent droit face à moi mais ciblent mon dos de leurs jalousies ? Le reconnaît-on à mes manières peu distinguées, mes habitudes à ne parler que lorsque je le juge utile ? Le reconnaît-on à ma connaissance précise des rues de Starkhaven, à cette reconnaissance sans bornes que j’éprouve à l’égard de Sœur Silence ? Le reconnaît-on aux quelques boutades du Premier Enchanteur, taquin comme à son insatiable habitude, mais toujours assez malin pour le faire aux moments opportuns ?
Ou, finalement, est-ce à cause de cette étincelle au fond de mon regard bleu comme l'acier, réminiscence d’une colère enfouie sous la foi, née de toutes ces injustices et qui, un jour, viendra à se rallumer ? » Voir plus...

Pré-liens mis à l'honneur
ag29.jpg
Nom : Dragons de Rubis. Âge : Variables. Genre : Variable. Peuple : Variable. Nation d'origine : Libre. Occupation : Mercenaires. Religion ou croyances : Variable. État civil : Variable.

« Personne, à Starkhaven, ne sait vraiment si les Dragons de Rubis sont une compagnie de mercenaires ou, encore, le nom donné à l’armée de la Cité-Etat, et pour cause : dirigée par Amadis Vaël, petite-cousine du Prince, elle constitue une des forces armées les plus importantes de la région et apparemment loyale - néanmoins, ils ne sont pas engagés que dans les guerres du Prince. De plus, ils sont un choix privilégié de réussite sociale et d’élévation : un but à atteindre pour de nombreux gamins perdus ou adultes désireux de se racheter une vie. Et peu rares sont les nobles de la Cité qui financent la compagnie, dans l’espoir d’ainsi se dédouaner de leur obligation à participer aux campagnes militaires.

Le Prince les engagea une première fois pour soutenir l’effort dans la Guerre contre les rats. Puis, il y a de cela deux ans, près d’un tiers des Dragon de Rubis mené par Amadis repoussa l’assaut de Tantervale contre Hasmal et elle fut, pour ce fait, condamnée à dix ans d’exil par le Prince - et la punition s’appliqua également sur les hommes qui la suivirent : c’est-à-dire la plupart des Dragons qui l’accompagnaient, plus d’autres en station à Starkhaven mais souhaitant se rapprocher d’elle. De fait, son Second se retrouve meneur de facto, bien qu’il garde contact avec elle.

S’engager chez les Dragons de Rubis équivaut à signer un contrat de dix ans pendant lesquelles le mercenaire peut être appelé à tout moment, et doit pointer régulièrement auprès de son lieutenant référant. Il a en échange une solde correcte, suffisamment pour vivre correctement, d’autant que leurs actions mettent en jeu la réputation de la compagnie… qui n’hésite pas à punir elle-même ceux qui lui nuisent. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Aujourd'hui, résidant dans les forêts et pourtant bien souvent au contact du peuple, si l'on vous présentait le religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les Clan Tanassavir, Dalatiens installés près de Starkhaven ?

À l’origine, il n’existait pas un clan Tanassavir, mais deux clans Shiralhen et Eranavir : le premier clan avait pour habitude de voguer entre Orlaïs et Névarra, dirigé alors par l’Archiviste Varlas Shiralhen avec comme dieu tutélaire Falon’Din ; le second, lui, était installé en Riveïn, conduit par l’Archiviste Rahnmyatha Eranavir, dite Ryatha, et adorait particulièrement Dirthamen. Pour faire face à de nombreuses urgences et nombreux problèmes, les deux groupes fusionnèrent et devinrent les Tanassavir : religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les deux âmes, un seul chemin. Chacun garde son rôle et, pour sceller l’union du clan, de jeunes enfants de chaque clan sont promis entre eux. Tous les membres du clan n’acceptent pas bien ce changement, certains s’exilent d’eux-mêmes, d’autres restent et ne cachent par leur mécontentement en gardant le nom de leur ancien clan. Ils sont néanmoins très très minoritaires. Pour cette minorité Eranavir, venus du nord et voyageant sans crainte à travers l’immatériel, les Shiralhen sont des elfes froussards et peu fiables. A contrario, quelques elfes du sud trouvent les Eranavir bien trop confiants par rapport à la magie, ce qui les rend dangereux.

Le clan a noué des liens forts et solides depuis son arrivée, lui assurant un bon approvisionnement : il s’est établi pour se renforcer et continuera dans ce sens. Il doit toujours se montrer prudent car les autorités locales le surveillent, notamment du fait de sa religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les grande taille. Enfin, le clan est préoccupé par les visions de Rahnmyatha dont tous les membres adultes sont au courant : ces visions s'avèrent désormais plus réelles que la Quatrième Enclin a débuté, et qu'il leur faut prendre une décision entre chercher la religieux chantristes qui ont droit d’élire la Grande prêtresse, mais également les protection des murs de Starkhaven ou bien partir... sans savoir si on les acceptera, ou bien s'ils survivront aux engeances.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Mer 6 Mar - 19:27
Mise à jour n°28
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Fêtons Satinalia !
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 47 comptes pour 45 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, sauf la Garde des Ombres qui a un désavantage. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Guide du forum : N'hésitez pas à le consulter ici.
Animation en cours : Les inscriptions ont commencé ! Vous trouverez plus d'informations ici.

Cet homme frappe des mains en rythme de la musique : personne ne sait si ce sont d'abord ses oreilles qui apprécient la mélodie de la vièle, ou bien si ce sont surtout ses yeux qui dévorent le ménétrier emporté dans son chant : mais sous son caperon délavé, derrière ce masque d'un velours rapiécé, ses lèvres s'étirent en un infini sourire. Peu lui importe en cet instant les épreuves qui ont pavé sa route et tachent sa dignité d'autrefois : aujourd’hui, au milieu de ces autres, il fête Satinalia, comme il le fête depuis plus d’une semaine déjà.

Sera-t-il en ce dernier soir de réjouissances dans les rondes dansantes autour du grand chêne des Elfes ? Je ne sais pas. Sera-t-il en ce dernier soir de réjouissances à pinailler le banquet de la grande salle du Palais des Princes ? Je ne sais pas. Sera-t-il en ce dernier soir de réjouissances dans les profondeurs du monde, à explorer ce monde perdu en quête de trésors ? Je ne sais pas. Je sais que pour d'autres, par contre, telles furent leurs aventures... qu'en ces lieux nous trouverons la suite de leurs histoires.

Je n'ai jamais récupéré le nom ou l'origine de cet homme : est-il un marchand chassé des terres du nord ou un ancien orphelin des rues de la cité ? Passé cette fête, il se perd dans les affres du temps comme tant d'autres de ses contemporains ; ne reste que de lui ce témoignage touché d'une affection marquée pour l'enjoué troubadour.

Ne restera-t-il jamais, dans les inconsolables périodes de malheur, que des traces de l'éternel amour ?

Prédéfinie mise à l'honneur

cb0f.png
Nom : Eanna Irvine. Âge : 23-24 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation : Jeune fille à marier, dernière représentante de sa famille. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Célibataire.

TW : Tentative de suicide, mort d'un parent.
« La Belle de Starkhaven », surnom que j'ai longtemps porté avec une fierté humble : j'étais le joyau de ma famille, une ravissante jeune fille d'une vie emplie de glorieuses promesses. J'ai toujours cherché à incarner cette perfection, assidue, sage et rigoureuse, cherchant à être le parfait reflet de ma pauvre mère décédée et la perfection que mon fier père pourtant voyait en moi... jusqu'à ne plus le supporter. Un geste de trop et désespéré qui a signé le long début de la chute des Irvine, emportant tous les miens pour que je demeure, aujourd'hui, la dernière encore debout au milieu des ruines de mes ancêtres. De « belle », je n'en ai plus que les soyeux cheveux et le regard embrumé, car mon héritage n'a désormais rien d'enviable : quel avenir puis-je seulement me construire de mes mains tremblantes ? Voir plus...

Scénario mis à l'honneur
txae.png
Nom : Laazlo. Âge : La trentaine. Genre : Masculin. Peuple : Elfe. Nation d'origine : Antiva. Occupation : Maître assassin de la Maison Aznaro des Corbeaux d'Antiva. Religion ou croyances : Libre. État civil : En union libre (polyamoureux), son épouse, avec qui il a une fille, se trouve actuellement à Riveïn et il a perdu un autre partenaire dans la chute d'Antiva.

« Comme si l'éducation des Corbeaux ne comportait pas déjà son lot de souffrances, voilà qu'Antiva a chuté, emportant avec elle les dernières personnes en qui l'assassin pouvait avoir confiance. Mais si l'on décèle parfois de l'amertume ou de l'orgueil derrière son masque affable, loyal et légèrement excentrique, ne vous y trompez pas : son but en venant à Starkhaven est bien de se faire de nouveaux amis. Des amis qui pourront l'aider à reconstruire les Corbeaux d'Antiva. En retour, il aidera la Maison Stazzo à renaître de ses cendres, elle qui ne parvient même pas à se mettre au niveau du Carta. Quitte à faire le ménage dans ses rangs… et s'assurer une place de dirigeant. » Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

Alors qu'un Enclin ravage le continent et menace d'emporter notre glorieuse cité dans son appétit vorace, qui de mieux pour nous protéger que la Garde des Ombres, fier.e.s guerrier.e.s prêt.e.s à l'ultime sacrifice pour protéger et sauver les leurs ?

Toujours présente depuis aussi longtemps que la Garde des Ombres existe, la commanderie de Starkhaven est un modeste détachement n’ayant qu’un petit bâtiment réservé. Si sa fondation remonte aux temps du Premier Enclin, et son heure de gloire fut marquée par le sacrifice de Corin à la bataille de Starkhaven en 1:95 de la Divine, elle n'a cessé de se vider depuis. Les gardes peuvent conscrire et recruter autant qu’ils le jugent nécessaire et profitent des périodes de paix pour entretenir les relations avec les autres organisations, mais surtout avec les puissants de ce monde. Il n’est ainsi pas rare de croiser des gardes au promontoire des Princes ou logés dans les maisons nobles, ils y vont pour rappeler leurs existences et celles des enclins, et s’assurer qu’ils sont toujours soutenus ; en d’autres termes ils entretiennent leur relation.

Le nombre de gardes en présence à Starkhaven varie grandement du fait que les gardes de rang peuvent se déplacer rapidement en Thédas grâce à leur griffon. Lorsque des gardes arrivent ou partent à dos de griffon, ils attirent irrémédiablement une foule de curieux. Car les griffons intriguent et fascinent et sont aussi sources de craintes et de nuisances, notamment sonores et, ce, bien que les gardes les contrôlent parfaitement.

Les Anderfels son envahies par les engeances : les Gardes tentent de ramener vers Weisshaupt et Hossberg toutes les populations enclavées des montagnes, sachant que ces deux villes seront tôt ou tard envahies. Des renforts sont appelés de toutes les commanderies de Thédas, même s’il en est une qu’on regarde presqu’autant que le siège de l’ordre vénérable : Starkhaven. Maintenant que la Commandeure-garde a ordonné d’abandonner la Route de Wycome, nombres d’yeux observent les animaux viciés se répandra au nord de la Minantre, nombre d’esprits ont peur de l’archidémon en Riveïn. Les choses s’arrêteront-elles là ? Aux Gardes de surveiller la progression de l’Enclin.

Plus d'informations sur les organisations disponibles



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »
Ven 5 Avr - 18:56
Mise à jour n°29
CHAPITRE QUATRE - DANS LES MURMURES COULERA LE CRÉPUSCULE FURIEUX
Que la fête commence... !
Ainsi tomba Thédas a ouvert le 19 juillet 2021 et en est à sa version 4 en date du 15 septembre 2023.
Ainsi tomba Thédas compte actuellement 50 comptes pour 47 personnages validés ! Les Factions sont globalement toutes équilibrées, sauf la Garde des Ombres qui a un désavantage. Notre faceclaim est ici et nos statistiques .
Guide du forum : N'hésitez pas à le consulter ici.
Animation en cours : L'animation a commencé ! Vous trouverez plus d'informations ici. Les personnages éphémères sont ouverts aux nouveaux.elles joueur.euse.s !

« Ne nous étendons cependant pas en longs discours inutiles, nous sommes ici réunis pour fêter la fin de Satinalia : alors, dansez, mangez, buvez ! Profitez de votre soirée. »

Par ces mots, alors qu'il brise une nouvelle fois son absence, le Prince de Starkhaven donne le coup d'envoi de son bal mondain. Qui pourtant pense-t-il tromper, dans cette assemblée sachant parfaitement pourquoi et pour qui elle s'est rendue au Palais ? Les masques ne sont de des subterfuges qui ne cachent aucun regard, qu'ils s'égarent sur les splendeurs des toilettes soignées ou dans les aspérités cachées dans les ombres...

Par ces mots, alors que citoyens, nobles et marginaux deviennent danseurs et danseuses au pied d'un immense chêne vénérable, la ronde se lance et l'on s'amuse. Nulle autre promesse dans le pauvre quartier des Elfes, en ce soir paré d'ivresse et de joie ; nulle autre promesse que de profiter de l'instant sans qu'on ne devine les identités, alors que l'on s'oublie soi-même... sous le regard souriant de cet hôte si avenant.

Par ces mots, la pègre et les héros du continent se lancent dans une expédition sans savoir ce qu'ils y découvriront. Ils comprennent bien qu'ils mettent les pieds dans une partie abandonnée d'un ancien avant-poste nain, ils comprennent bien qu'aux profondeurs ne répondent que les Tréfonds, ils comprennent bien que cette partie du monde leur a été confisquée depuis plusieurs ères déjà... Sont-ils prêts à y trouver leurs peurs ?

Par ces mots commence la conclusion de Satinalia ; mais toute fin ne constitue-t-elle pas son propre recommencement ?

Prédéfinie mise à l'honneur

8wy9.jpg
Nom : Eibhlin Byrne. Âge : 26-27 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Marches Libres (Starkhaven). Occupation : Dame de Corintamh et héritière (non officielle) de Kendric Vaël. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Mariée à Eiric Byrne (Prédéfini disponible).

TW : Grossesses difficiles, maternité.
Que ce soit en mon domaine, dans les cuisines ou dans les rues de la cité, ce sont les sourires et les paroles chaleureuses qui m'accueillent. Je suis une dame du peuple, je suis la Vaël qui a toujours su parler aux petites gens et aux Elfes : celle qui a su, avec mon époux, ériger nos terres en un havre de paix. Cette reconnaissance, je ne l'ai pas gagnée par un implacable charisme avec mes déconcertants yeux vairons, ni par mon absence flagrante d'humour, ni de parents qui n'ont cessé de me reprocher ma naissance sous les plus alarmants auspices : j'ai su le forger par mon caractère fier et valeureux, par ma détermination sans bornes. Même avec un nourrisson en bas âge dans les bras, mon oreille ne quitte jamais ces pauvres et ces nécessiteux qui appellent mon aide à laquelle je désire apporter une réponse, et mes yeux, le trône de marbre si lourd. Et finalement, alors que c'est une place qu'il m’a refusée toute ma vie, mon père, ce Prince, est prêt à me désigner comme son héritière : dois-je vraiment choisir entre mon devoir de mère et mon devoir de fille ? Voir plus...

Pré-lien mis à l'honneur
j7ec.png
Nom : Au choix. Âge : Un peu plus de 30 ans. Genre : Féminin. Peuple : Humain. Nation d'origine : Orlaïs. Occupation : Chercheuse de la Vérité. Religion ou croyances : Chantrie andrastienne. État civil : Libre.

A priori seule Chercheuse originaire d'Orlaïs, elle compte aujourd'hui parmi les plus jeunes de la délégation sans que ce ne soit un problème puisqu'elle est Exaltée : elle tire ses propres traumatismes de la Marche contre Tévinter, mais elle est l'une des seules à avoir réussi à la conclure. Issue d'une famille de la petite noblesse, avec un parent templier, elle aurait été privée d'un grand destin si ce.tte dernier.e n'avait pas attiré les faveurs d'un.e dignitaire Chercheur.euse : cette ascendance lui donne une connaissance précieuse des cercles. Volonté de fer, disciplinée et objective, est la seule à n'avoir a priori aucun intérêt en Starkhaven. (Le personnage est genré au féminin par conception initiale mais peut tout à fait passer non-binaire ou genderfluid, avec adaptation nécessaire). Voir plus...

Rôle mis à l'honneur

N'osons pas ignorer le Conseil de Starkhaven et ses réformes, ou nous aurions tôt fait de le regretter !

Composé des plus grandes familles aristocratiques de Starkhaven, le Conseil de Starkhaven a pour mission de diriger les politiques de la cité : si le Prince est source et incarnation de tous les pouvoirs, celui-ci délègue leur exécution à ses plus proches conseillers, parmi lesquels sont essentiellement comptés des hommes, chefs ou représentants de leurs maisons nobles… jusqu’à la dernière trésorière. Traditionnellement, leurs compétences s’articulent autour de cinq grands domaines : les affaires militaires, le renseignement, la justice, la trésorerie et les affaires courantes ; à partir d’Auguste, 5:13 des Exaltés, ils ne sont plus que quatre, les affaires courantes ayant disparu pour fusionner avec la justice. Au-dessus d’eux siège le Prince, qui leur délègue un pouvoir qu’il a droit à tout moment de retenir, c’est-à-dire de reprendre et d’exercer lui-même ; il arrive parfois que des membres de sa famille siègent avec lui, qu’ils soient enfants ou épouse. Néanmoins, dans le cours normal des choses, les conseillers sont eux-mêmes entourés d’agent.e.s et de personnes de confiance, le tout pouvant fonctionner comme de véritables ministères au sein d’une cité très densément peuplée et gourmande en administration.

Leur réputation chèrement acquise pendant la Guerre des Rats commence à ternir. D’abord, les dérives de leurs agents pendant cette purge des rues la cité ressortent. Ensuite le Prince, après s’être enfermé pendant un an et demi dans son Palais, s’est révélé plus que colérique, dément : il ne constitue plus qu’un avenir incertain pour tou.te.s. Enfin, l’ancien conseiller aux affaires militaires a tenté une insurrection certes immédiatement avortée, mais dévoilant leurs nombreuses fractures. Et ce, sans parler des dissensions en interne : car si tolérer la trésorière, à la fois femme et noble, avait déjà demandé beaucoup d’efforts, la dernière promotion du Byrne aux affaires militaires fait grincer de nombreuses dents dorées. Entre défiance de la population et népotisme affirmé d’un Prince malade, le Conseil de Starkhaven sent qu’il a réellement besoin de retrouver sa place… fusse-t-elle nouvelle.

Pour le Conseil de Starkhaven, il reste des places de conseiller.e.s à votre disposition, et iels sont nombreux.ses et haut.e.s en couleur ! Mais vous pouvez également incarner de nombreux.ses agent.e.s, fussent-iels des proches, des collaborateur.rice.s officiel.le.s ou même des ombres pour les basses besognes...

Plus d'informations sur les organisations disponibles.



« La Prophétesse se tenait aux côtés de l’Elfe Shartan et clama devant son armée : « Voici ! Notre champion ! » Elle lui donna alors l’épée de sa propre mère, Glandivalis, en déclarant : « Prends, mon Champion, et libère pour toujours nos deux peuples. » Et devant eux, vidée des tyrans, s’ouvrit la terre qui les mena aux portes de Minrathie. »