Light
Dark
Bas/Haut

4. Aramila

4. Aramila Brandw10
Jeu 13 Oct - 0:25

Asgrevain / Disponible

Asgrevain est un des deux seuls prototypes survivants d’une série d’expériences aujourd’hui archivées. Issus d’une tentative de pallier les tendances à l’autodétermination de leurs congénères, les automates ainsi produits s’inspiraient de guerriers légendaires issus d’anciens récits. Si certaines modifications ont été apportées aux archétypes devant servir de fondations à leurs personnalités respectives, un accent particulier a été mis sur les notions d’honneur, de fidélité et de devoir. L’objectif était ainsi de voir les divers robots composant cette escouade s’émuler les uns les autres, et créer un cycle vertueux : les automates verraient ainsi l’intelligence supérieure offerte par leur programmation canalisée dans une direction utile.

Comme ses frères, Asgrevain s’est vu doté de certaines particularités uniques. Il devait être le pilier du groupe, son compas moral, qui toujours devait pointer dans la direction de leurs créateurs. Loyal, fidèle et doté de la programmation la plus souple en ce qui concernait sa capacité à se sacrifier pour ses pairs, il a rempli ses fonctions avec un zèle particulier. Jusqu’à la mission fatidique qui le fit basculer.

Le groupe avait été déployé pour récupérer une cargaison dérobée par un agent double. Ce n’était pas la première intervention en conditions réelle de leur escouade. Ils étaient prêts. Ils étaient efficaces. Ils ne s’attendaient à ce que ce dernier soit suffisamment désespéré pour fuir dans la brume, environnement naturellement hostile aux automates, et l’une de leurs seules faiblesses.

« Noble Livain, cria-t-il ! Ne traque pas ce félon dans les lambeaux impies qui se dessinent ici ! »

En vain. Livain, toujours hardi et sans faille, sonna l’hallali. Ils étaient douze, lorsqu’ils trouèrent de leurs corps artificiels le linceul de brouillard. Ils étaient deux, lorsqu’ils ressortirent. La brume les avait dévorés, et Kordred, réagissant à cette mésaventure, avait pris la fuite. Dans les bras d’Asgrevain, le cadavre déchiré d’un petit garçon, emmené par un père, et une missive qui expliquait au juste pourquoi il avait pris la fuite. On leur avait menti. Ils étaient des outils. Des jouets, des créations sorties d’enfants attardés, qui pensaient avec leurs moyens démesurés faire renaître de vieilles histoires.

Il ne revint jamais à Epistopoli, et erra longtemps, se demandant ce qu’il était, au juste. Ce qu’il pouvait faire des limites de sa programmation. Si le regret qu’il ressentait était aussi artificiel que le reste de son existence. Et puis, il rencontra le noble prêtre. Sans nom, mais qui lui parla, et lui expliqua que les Douze n’avaient que faire de son apparence, que seul comptait la bravoure de son cœur. Cela résonna en lui, plus surement que tout le reste. Le reste de sa congrégation, et de sa cité, ne devaient pas se montrer aussi catégorique. Peu importait. Il était Asgrevain, et il se montrerait digne de cette quête, dont les objectifs, pour la première fois de sa vie, étaient noyés dans un flou auspicieux.

Aujourd’hui, le robot oppose aux discriminations de sa patrie d’adoption une bonne volonté et un optimisme sans failles. Comptant simplement faire autant le bien que possible, et protéger ces gens, il doute toujours de sa place dans sa nouvelle religion. Très pieux, il ne peut tout de même s’empêcher de remarquer qu’il est rarement fait mention d’êtres artificiels comme lui dans les textes sacrés.
12 ans / 1887
Automate / s’identifie comme masculin
Aramila
Asexué
Soldat / Membre de la Garde Sacrée
Fanart de mecha kingdoms Garen par Jason Nguyen
Pouvoirs
Autodestruction : Permet de générer une explosion à partir de son corps (et donc d’en mourir).
Sans peur
Sans reproche
Tonitruant
Humour unique
Kordred / Frère ennemi

Asgrevain éprouve à l’égard de son frère une profonde rancune. Ce dernier, voulant prendre son autonomie, et emmené avec lui leurs frères, s’est rendu au moins en partie responsable de leur mort. Et a indéniablement manqué à son devoir. Il doit donc être traduit en justice, et bien qu’Asgrevain doute qu’un tribunal compétent pour juger ses crimes existe, cela ne fait que renforcer sa détermination à le retrouver. Ce qu’il fera exactement lorsqu’il sera face à lui, il n’en est pas sûr.

Jeu 13 Oct - 0:47

Zéphyr / Disponible

- Prêtre missionnaire à l'origine, Zéphyr était une âme damnée de l’Église durant l'Âge Noir. Sa foi était sans faille, ni commune mesure, et il œuvrait à travers tout le continent pour prêcher les vertus de l'orthopraxie.

- Il avait la quarantaine lorsqu'il disparut dans la Brume, lors d'un voyage vers Ventdune, après avoir accédé au titre de Chef des Inquisiteurs et avoir, a lui seul, condamné de nombreux innocents au bûcher ou à la pendaison.

- Après être resté suffisamment longtemps dans les Limbes pour halluciner les fantômes de ses victimes, il regagna la réalité sous la forme d'un Spectre. Il se rendit compte que bien des années s'étaient écoulées et resta piégé sous forme spectrale des décennies, des siècles... Ainsi, il agrégea énormément de savoir en étant spectateur du monde et en espionnant les grands pontes, alliés comme ennemis.

- Il y a un peu moins de quarante ans, Zéphyr jeta son dévolu sur un jeune prêtre prometteur pour lequel sa fascination n'avait pas de limites. Vivant son quotidien, s’immisçant dans ses relations, devinant ses pensées, il décida un jour simplement de ne faire qu'un avec lui et comprit son erreur, après avoir senti son âme se déchirer et disparaître dans le néant.

- Par égard pour son vestige, il décida de graver son nom dans les mémoires en devenant archevêque. Impatient, il tenta de tirer des ficelles pour accélérer sa promotion, mais fut pris dans les filets de l'Ordre des Caravaniers. Le Grand Camérier de l'époque usa de la torture pour obliger Zéphyr à se dévoiler comme ce qu'il était : un Spectre, une abomination. Tout cela laissa des marques dans sa chair et, ultimement, causa sa mort sans que personne ne le remarque.

- Le Grand Camérier décida toutefois de mettre les connaissances de Zéphyr à contribution et progressivement lui accorda sa confiance pour en faire un de ses agents les plus secrets, littéralement son Bras Droit. Lorsque la catastrophe de Dainsbourg survint, l'Ordre des Caravaniers fut laissé orphelin par la disparition de son chef, parti inspecter les ruines puis porté disparu. Zéphyr parvient à renouer contact avec tous les agents avant que l'organisation ne sombre définitivement et prit ainsi la place de Grand Camérier.

- Aujourd'hui, l'homme demeure toujours dans l'ombre et n'interagit qu'avec l'Archevêque d'Aramila, dont il prend directement les ordres, ce qui leur permet de détenir ensemble les rênes du pouvoir. Il dissimule en permanence une partie de son visage, ainsi que la quasi-intégralité de son corps, en raison de sa décomposition croissante.  
Plus de mille ans / 06 Uhr
Spectre • Humain / Masculin
Aramila
Au choix / Il
Dirigeant / Grand Camérier
OC de Valentina Remenar
Pouvoirs
En tant que Spectre, il possède par défaut le pouvoir de Possession. C'est aussi un fin Maître-Espion et un stratège émérite. Son corps déjà mort lui permet de survivre à pratiquement n'importe quelle blessure, bien qu'il essaye de le préserver du mieux qu'il peut. Il est expert en parfums et onguents qu'il applique en permanence sur sa peau pour ralentir le pourrissement et réduire les odeurs.
Créateur
Staff
Froid
Exigeant
Pieux
Ambitieux
Sournois
Omniscient ou presque
Sylas Edralden / Supérieur et superviseur

Zéphyr n'a que très peu de liens avec des individus incapables de prédire ses prochains mouvement, ni même de le comprendre. Il ne s'intéresse que peu aux pontes aramilans qui gravitent autour de lui, à moins que ceux-ci ne soient réellement remarquables. C'est notamment le cas de Sylas, la nouvelle source de fascination de Zéphyr depuis une dizaine d'années désormais. S'il admire l'Archevêque, il ne peut s'empêcher de vouloir l'étudier sous tous les angles et découvrir ses mystères, ce qui a contribué à rapprocher les deux individus, partageant un lien à double-tranchant.

Lun 31 Oct - 19:58

Sylas Edralden / Disponible  

- Premier fils des Edralden, une des grandes familles d’Aramila. Très jeune, on attend déjà de lui qu’il siège à la Tribune puis s’élève au rang d’Archevêque. Grandissant sans remettre en question ses  motivations, il se plie aux exigences de sa famille.
- A son adolescence il entre officiellement dans les ordres. Fervent soldat de la philosophie orthopraxe, il respecte à la lettre les textes de l’Ahad. Durant cette période, il fait la connaissance d'une famille vassale : les Leonhardt. Considérant initialement ceux-ci comme hérétiques en raison de leur proximité avec la Malice, il leur accorde sa confiance, les estimant potentiellement utiles à Aramila.
- La catastrophe de Dainsbourg le perturbe grandement : il devient nerveux à  l’idée qu’une telle catastrophe puisse se reproduire dans sa patrie. A cette même période, il rejoint la Tribune grâce à ses talents d'orateur et son intérêt particulier pour la res publica. Il y redouble de ferveur et convainc par ses célèbres homélies. Son assurance suffit à rassurer la population et à le murer secrètement dans une forme de déni. Malgré le tollé qu'elle soulève, sa proposition de réforme de la Garde Sacrée, visant à mener des expéditions dans la Brume pour préserver l'Histoire, est entendue et achève de lui accorder un crédit définitif et la confiance du peuple. Ainsi, il accède officiellement à la fonction d'Archevêque d'Aramila.
- Au cours de ses deux premières années de mandat, il assiste personnellement les Sentinelles en patrouille dans Ventdune, jusqu'à ce qu'une tragédie survienne. Son escouade mystérieusement décimée, l'Archevêque est le seul à revenir vers la civilisation, visiblement traumatisé au point de ne cesser de prier pour son salut. L'histoire retient une rencontre malheureuse avec une Tempête de Brume, sans jamais savoir que Sylas est à présent un Portebrume et est seul responsable du drame. Il décide dès lors de ne plus quitter la capitale.
- Sa femme et lui donnent naissance à un fils puis une fille, à un an seulement d'intervalle. Il se découvre une nouvelle force qui lui permet de sortir de sa torpeur et de se montrer hargneux, notamment au sein du Concile. Il se montre de plus en plus vindicatif vis à vis d'Epistopoli et parle de reconquête, mais s'attire du même fait l'incompréhension et le mépris de la Tribune ainsi que de certains de ses pairs.
- Un nouveau drame survient bien des années après, alors que Sylas apprend le meurtre de sa fille, encore adolescente, par la progéniture de sa famille vassale. Il supervise l'arrestation des Leonardt et fait appel à l'Ordre des Caravaniers pour leur arracher des confessions sous la torture. Rendus coupables de haute trahison pour avoir attenté à la vie de l'Archevêque et de sa famille, les prisonniers sont condamnés à mort, sans que cela suffise à apaiser son chagrin... ni à éponger la bile viscérale qui le ronge.
- Ayant tissé un lien étroit avec le Grand Camérier, il obtient un champ d'action plus large sur ses ennemis comme ses alliés, qu'il suspecte plus que jamais. Grâce à cela, il parvient à connaître les agissements du Treizième Cercle et en fait son cheval de bataille. Il entretient par ailleurs une correspondance secrète avec le Grand Sapiarque et explore ainsi d'autres façons de parvenir à ses objectifs, notamment en poussant le Renon à l'insurrection, quitte à ce que le lourd tribut à payer soit sa croix, son fardeau.
45-50 ans / Né en Pthélior (Mai)
Portebrume (secrètement) / Homme
Aramila
Hétérosexuel / Il/lui
Chef d'Etat / Archevêque d'Aramila
Corvo Attano de Dishonored 
Pouvoirs
Secrètement, il maîtrise le Feu (vivifié) depuis qu'il est devenu Portebrume et, grâce à cela, est tout à fait apte au combat. C'est toutefois pour ces raisons qu'on ne le voit plus sur un champ de bataille, même s'il garde aussi un traumatisme du massacre de sa patrouille à Ventdune.
Créateur
Staff
Raffiné
Patient
Sibyllin
Empathique
Hypocrite
Diplomate
Zéphyr / Bras armé dans l'ombre et informateur

Théoriquement le Grand Camérier est supposé recevoir ses ordres du Concile et donc de tous les archevêques qui y président. Dans les faits, et depuis une bonne décennie, les ordres proviennent essentiellement de Sylas qui, mieux que quiconque, sait faire bon usage de Zéphyr. Née dans le sang, leur relation particulière tient davantage d'un jeu d'équilibriste qu'autre chose et à tout moment Sylas sait que celle-ci pourrait basculer, si jamais Zéphyr apprenait pour son pouvoir et ce qu'il s'est réellement passé avec les Sentinelles...

Aaron / Engeance du Mal, recherché mort ou vif

Il considère Aaron comme un misérable assassin, responsable de la mort de sa fille. Il est l'un des rares Leonhardt qui sont parvenus à lui échapper et rien que le fait d'y penser suffit à lui mettre les nerfs en pelote. Facilement, il en vient à considérer Aaron comme la source de tous ses maux et celui qui a jeté l'opprobre sur sa famille. En attendant de mettre la main sur lui, Sylas s'est mis en tête d'effacer le nom des Leonhardt de l'Histoire ; car leur exécution n'a pas suffit, il souhaite à présent les condamner à la damnatio memoriae.

Lun 19 Fév - 19:32

Bron Polaren / Disponible  

Silhouette née dans la Brume, Bron a longtemps été... avant d'être Bron. Il ne saurait dire si c'est la fortune ou le destin qui lui ont permis de faire la rencontre d'une patrouille de Sentinelles menées par nul autre que le Primat Amir, il y a près de dix ans dans les Polaires. Après les avoir suivis de loin, le Golem s'est inévitablement retrouvé embusqué et, à défaut de représenter une menace réelle, il est devenu un serviteur. Puis, au fil des missions dans lesquelles sa morphologie s'est avérée utile, il a fini par obtenir la citoyenneté aramilanne et devenir un fier soldat au sein du corps expéditionnaire d'élite de la nation.

Du fait de sa constitution cristalline, Bron est un Golem intelligent. En un temps record, pour l'un des siens, il a rapidement appris les fondamentaux de la langue, ainsi qu'à compter et même faire des tentatives d'humour. Si Bron parvient à émouvoir avec ses blagues, c'est essentiellement pour leur côté absurde et brut de décoffrage ; on le qualifie comme à mi-chemin entre un caillou et un prélat aramilan.

Inspirant et iconique, le Golem est devenu l'une des célébrités non-ecclésiastiques d'Aramila, une figure progressiste : un être dont la nature aurait jadis renvoyé à la Malice qui partage l'engouement historique des Sentinelles pour l'exploration de la Brume. Il y a évidemment de quoi faire jaser parmi les prêtres traditionalistes.

Fidèle à son surnom de Roc du Nord, Bron est aujourd'hui un officier émérite : un Exarque reconnu pour son intégrité et son sens du sacrifice pour la cause. On lui prête un objectif plus grand que lui, jusifiant les pertes occasionnelles parmi ses hommes dans les missions qu'il accepte de mener, parmi les plus périlleuses des Sentinelles. Malgré cela, il s'agit d'un commandant implacable mais juste, dans la lignée de son prédécesseur qu'il remplace temporairement en l'absence d'un nouveau Primat.
217 ans / 13 Uhr
Golem de Quartz Rose / Agenre
Les Polaires
Indifférent
Noble / Exarque
Feat The Last of His Kind by Alexander Fuhr
Pouvoirs
Protection
Permet d’avoir une peau dure comme la pierre. Tant que le pouvoir est actif, le corps est rigidifié (les gestes sont plus lents, moins précis...).

Avatar de la conquête
Bron réussit le tour de force d'inspirer ceux à sa suite, stupéfaits par la force de son esprit et par le fait qu'il ne recule jamais ou n'envoie personne se sacrifier à sa place en première ligne.
Force de la nature
Intransigeant
Curieux
Symbole d'abnégation
Juste
Amir / Grand frère adoptif

Bien qu'Amir n'ait jamais eu de famille, il est aux yeux de Bron ce qui est le plus proche d'une figure fraternelle. Dévasté après l'annonce de sa mort suite à l'expédition menée à la Tour d'Yfe en fin d'année de l'an 1900, le Golem est toutefois parvenu à surmonter le torrent de ses émotions pour le canaliser en une source de motivation intarissable, lui permettant de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur. Car il n'existe personne d'autre d'aussi fidèle à Amir que Bron, c'est ainsi lui qui le remplace temporairement à la tête des Sentinelles.